Burkina : les forces de défense et de sécurité perdent cinq hommes suite à une double attaque dans une région du Nord du pays

Des hommes armés ont attaqué les détachements militaires de Yensé dans la province du Yatenga et le détachement militaire de Banh dans le Lorum.

Cette double attaque a été perpétrée tôt samedi matin envers deux détachements des forces de défense et de sécurité dans la région du Nord, nous rapporte la RFI.

Selon des sources sécuritaires, les assaillants ont pu accéder aux installations de Yensé, mais l’attaque de Banh a pu être repoussée. Au moins cinq militaires et policiers ont été tués au cours des deux attaques.

Le poste de police des frontières et le détachement militaire ont été visés par « des tirs de roquettes et d’armes lourdes » raconte notre source. Les assaillants ont réussi à prendre le détachement. « Le poste de police des frontières est tombé et le camp est défoncé » précise une autre source.

Des armes ont été emportées et les assaillants ont mis le feu au reste du matériel avant de quitter le camp. Quelques minutes après, c’est le détachement de Banh qui subissait une attaque. Là également des roquettes et des armes lourdes ont été utilisées. Mais les militaires présents ont pu repousser l’attaque.

Dans un communiqué, l’état-major général des armées affirme que la riposte des unités sur le terrain a permis aux détachements attaqués de garder le contrôle de leurs bases, avant même l’arrivée des renforts. Avec RFI

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles