L’ex-ministre de la Santé de la République démocratique du Congo, Oly Ilunga, a été inculpé mardi pour « détournement » présumé de fonds alloués à la lutte anti-Ebola

L’ex-ministre de la Santé de la République démocratique du Congo, Oly Ilunga, a été inculpé mardi pour « détournement » présumé de fonds alloués à la lutte anti-Ebola.

D’après la BBC Afrique qui rapporte l’info, le docteur Oly Ilunga, 59 ans, a été placé en « résidence surveillée » à Kinshasa après une journée d’audition au parquet, a précisé à l’Agence France Presse son avocat Guy Kabeya qui ajoute : « L’instruction du fond du dossier continue ».

Oly Ilunga, médecin en Belgique avant d’être ministre, avait été interpellé samedi par la police, accusé de vouloir gagner l’étranger. Il était sous le coup d’une interdiction de quitter le territoire national.

Il nie cette tentative via le Congo-Brazzaville, de même qu’il nie toutes les charges que le parquet de la cour de Cassation lui a verbalement notifiées ce mardi après une journée d’audition.

Ses ennuis judiciaires interviennent moins de deux mois après sa démission fracassante du gouvernement congolais, le 22 juillet, en exprimant son désaccord profond avec le président Tshisekedi.

Trois jours auparavant, le chef de l’Etat avait décidé de placer la « riposte » anti-Ebola sous son contrôle direct, écartant de facto le ministre de la Santé nommé en décembre 2016.

Oly Ilunga a promis « de se défendre avec la plus grande énergie pour son honneur », selon ses avocats.

Source BBC Afrique

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles