Zoom sur le procès de Kalifa Sall : Sa confrontation et l’appréciation du PM, diversement interprétées

Donnant «Les minutes de la confrontation», le journal L’As écrit que les auditionnés ont maintenu leurs propos et que les avocats du maire de Dakar ont déposé une demande de liberté provisoire.

«Confrontation sur la caisse d’avance-Khalifa Sall +blanchi+ par ses co-prévenus», titre Le Témoin. Ce journal informe que selon Mbaye Touré et Yaya Bodian, le maire se contentait de prendre l’argent pour régler des problèmes sociaux des Dakarois.

Pour L’Observateur, «le tour (est) joué pour Khalifa» car, «Mbaye Touré reste constant sur ses déclarations».

De son côté, Walfadjri indique qu’à l’Assemblée nationale, «le Pm fait le procès de Khalifa».

«Le Pm enferme Khalifa dans la caisse d’avance», titre Le Quotidien, dans lequel journal, le chef du Gouvernement précise que «la caisse d’avance n’est pas des fonds politiques».

Sur cette affaire Khalifa Sall, nos confrères du journal EnQuête notent : «Dionne, à fond la caisse». Dans ce journal, le Pm affirme : Il n’existe pas au Sénégal des caisses noires dans lesquelles ont fait ce que l’on veut sans reddition de comptes».

Ce qui fait dire à Sud Quotidien que «Dionne clarifie le jeu» sur l’affaire Khalifa Sall.

A la Une du Soleil, le Pm ajoute : «Il n’y a pas deux poids deux mesures dans la reddition des comptes».

« Libération » affiche à sa Une cette précision de Mahammed B. Abdallah Dionne, qui dit que Macky Sall ne protégera personne».

Source Apa

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles