Zones marines et côtières : le Crodt lance le projet Gmes pour une gestion plus efficace

Le Centre de recherche océanographique Dakar-Thiaroye, (Crodt a lancé hier un projet dénommé programme surveillance globale de l’environnement et la sécurité en Afrique (Gmes-Afrique).

Avec un Budget de plus de 991 millions de francs Cfa, il a pour objectif principal de fournir aux acteurs de la pêche, décideurs des informations et des outils d’observation de la Terre (Ot) pour une gestion efficace des ressources marines et côtières.

Devant près d’une quinzaine d’institutions, le Dr Ndiaga Thiam, biologiste des pêches et chercheur au Crodt a révélé que dans de nombreux pays de la sous-région, selon des statistiques, près de 40% du Pib proviennent des produits du secteur, le poisson constituant en outre une part importante d’apport en protéine animale. Mais ces avantages sont actuellement menacés en raison des mauvaises pratiques de gestion et les pêches illicites, non déclarées et non réglementées.

C’est ainsi que financé par les Commissions de l’Union européenne et de l’Union africaine, le programme Surveillance globale de l’environnement et la Sécurité en Afrique (Gmes-Afrique), doté d’un budget de plus de 991 millions de francs Cfa ambitionne de fournir aux acteurs et décideurs des informations et outils d’observation de la Terre (Ot)

C’est pour appuyer une gestion efficace des ressources marines et côtières en Afrique de l’Ouest, en sensibilisant le public sur son rôle crucial dans le développement durable, afin de développer un cadre pour promouvoir la collaboration intra-africaine et le libre accès aux données.

Dans un cadre d’échange, des intervenants, universitaires, membres d’associations de la pêche et chercheurs, ont tour à tour apporté leurs contributions à l’issue des projections tenues dans la salle du Crodt.

Le directeur des pêches maritimes, Mamadou Goudiaby, en clôturant la cérémonie de lancement a informé les participants que d’autres rencontres sont prévues pour aller plus en profondeur sur tous les axes de ce projet.

Avant lui, Alassane Dieng du Groupement des armateurs et industriels de la pêche (Gaipes) a salué l’initiative de ce projet pressenti comme une grande utilité pour le secteur privé.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles