Zone industrielle de Sandiara : 250. 000 000 F CFA d’investissement pour le projet

Le Ministre de l’Industrie et des Mines, M. Aly Ngouille NDIAYE, a présidé la cérémonie officielle de signature d’une convention entre l’Agence de Promotion des Sites Industriels (l’Aprosi) et la Commune de Sandiara. C’est un budget de 250. 000 000 F CFA qui vise l’aménagement, la promotion et la gestion de la zone industrielle de Sandiara.
« Il s’agit de la signature d’une convention APROSI /Marie de Sandiara pour le financement de l’aménagement de la zone industrielle de la commune pour une valeur estimé à 250 millions. Ce budget servira à l’électrification de la zone, à la construction des voies de circulation des véhicules et des personnes, à l’adduction d’eau », souligne,Dr. Serigne Guèye DIOP, maire de la Commune de Sandiara.
Le maire de la commune précise que 30 demandes d’implantation d’usines et de centre de recherches ont été enregistrés, autorisés ou en cours d’évaluation. Et 3 usines sont installées physiquement tandis que les 8 autres marocaines et tunisiennes démarreront les travaux de construction avant la fin de l’année 2016.
M. Momar Bâ, directeur de l’APROSI souligne que le concept de zone industrielle constitue un élément important de développement local. Et l’APROSI pour la réussite de ce partenariat, apportera l’assistance technique nécessaire.
La Commune de Sandiara en tant que démembrement de l’Etat s’est inscrite en droite ligne du Plan Sénégal Emergent en créant en octobre 2014 une zone industrielle de 50 ha capable d’accueillir 30 entreprises.
Avec 20 usines déjà confirmées, la zone industrielle générera à terme 10.000 emplois et servira de centre d’application pour les apprenants du Lycée Professionnel et Technique et d’incubation pour ses futurs produits.
Dans la commune, parmi les projets réalisés ou en cours, on peut citer entre autre : Le Lycée Professionnel et Technique d’un coût de 8 milliards, offert par l’Etat ; Le stade municipal de Sandiara (25. 000. 000 frs Cfa) ; L’électrification des 22 villages de la Commune ; Le château d’eau d’un débit de 94 m3/heure ; Les travaux de la zone industrielle de la localité d’une superficie de 50 ha ; Le projet de construction de la nouvelle ville avec plus de 200 logements, une gendarmerie, une poste, une brigade des sapeurs pompiers, un centre commercial et artisanal pour un investissement de 3,5 milliards ; Les 02 pistes rurales d’un montant de 387.580.110 frs Cfa.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles