Yeumbeul : Un an après sa mort dans les locaux de la police, la famille de Elimane Touré réclame toute la lumière sur son « prétendu suicide »

Il y a un an, disparaissait Elimane Touré dans les locaux de la police de Yeumbeul. Arrêté par la police de cette localité la veille, sa famille a eu la désagréable surprise de se voir annoncé sa mort le lendemain.

Les forces de l’ordre parlent d’un suicide, mais les sons de cloches divergent. Car si le policier qui l’avait arrêté la veille parle de pendaison par une corde trouvée dans sa cellule, le chef de cette section, lui, indique une pendaison grâce à un drap qui se trouvait dans sa cellule.

Mais selon la famille, aucun lit, aucun drap ne se trouvait sur les lieux. Et pour conforter leur version, après autopsie, des blessures et autres traces de violences ont été relevées sur le corps du défunt.

Après leur révolte, une enquête a été ouverte, mais elle a été confiée à…la police. De quoi rendre suspicieux plus d’un. Un an après, l’enquête, selon eux, n’a pas avancé d’un iota, ce qui les pousse à réclamer justice, pour que ce crime  ne reste pas impuni.

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles