Yarakh Quand le drame s’invite à la Saint-Valentin et emporte deux fillettes…

La fête de la Saint-Valentin n’a pas été seulement source de joie dans les couples. A Hann montagne 5, un quartier Yarakh, situé dans la banlieue dakaroise, une triste nouvelle s’est invitée à une union sacrée.

Deux fillettes sont mortes électrocutées alors qu’elles assistaient à un mariage, semant presque un cauchemar au sein de cette assemblée de parents et proches, nous dit  »L’obs ».

Alors que l’animation battait son plein sous le rythme endiablé des meilleurs tubes du moment, aux environs de 22 heures, deux gamines, Mariéme Marone  et Assaïtou Diop (4 et 12 ans respectivement), ont été électrocutées en s’agrippant à une barre de fer.

Elles sont tombées gisant inertes, comme foudroyées sur le coup. Selon  »l’Obs », elles étaient dans un état comateux. Mais de ce comas, elles ne se réveilleront pas, car transportées au centre de santé de Hann, le médecin ne pourra que constater leur décès.

Une nouvelle qui attristera toute la localité de Hann-Bel-air. La faute nous dit-on est due à une mauvaise installation.

D’ailleurs l’animateur et le reporter photographe ont été arrêtés pour homicide involontaire et déférés au parquet.

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles