Voter contre leur volonté, voilà où se situe le mal des députés à l’Assemblée nationale sénégalaise

Le mal être de la majorité présidentielle se situe dans la méthode dont elle est dirigée par le président de l’Assemblée et la preuve l’application de la levée d’humilité parlementaire du maire de Dakar Khalifa Sall.

C’est une véritable absurdité qui n’a rien de surprenant sur le fonctionnement de l’Assemblée nationale dirigée par Moustapha Niasse.

A présent il faut que l’opposition soit consciente d’une chose : le président de l’Assemblée nationale est dans une logique de réduire toute opposition parlementaire qui conteste sa méthode de diriger l’hémicycle.

Le dysfonctionnement de l’assemblée nationale, ce ne sont pas seulement la non application des textes et lois dans l’hémicycle elle est aussi celui d’une majorité présidentielle habituée à la contrainte, alors que le rôle de Moustapha Niasse devait être celui de conduire un groupe d’hommes et de femmes à une liberté de s’exprimer pleinement.

Mais malheureusement pour des raisons de conforts  la plupart ne prendront jamais le risque de le faire devant le président de l’assemblée nationale au risque d’être éjecté de leur chaise et voilà où se situe le mal de l’assemblée nationale sénégalaise.

Jon Birahim Cadre-Libéral Paris

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles