Visite perturbée du ministre Mary Teuw Niane à Ndjamena 69 étudiants sur 71 écopent d’un mois ferme de prison

Soixante-neuf étudiants sur les 71 arrêtés pour avoir violemment perturbé la visite au campus d’une université de N’Djamena des ministres tchadien et sénégalais de l’Enseignement supérieur, ont été condamnés un mois de prison ferme, selon un verdict rendu mardi par le tribunal de grande instance de N’Djaména.

Les 71 étudiants avaient été arrêtés samedi dernier quand le ministre tchadien de l’Enseignement supérieur professeur, Mackaye Hassane Taïsso, accompagné de son homologue sénégalais, Mary Teuw Niane, visitait le campus de l’université de Toukra à la sortie sud de la capitale tchadienne.

Les deux personnalités, après avoir pris part au Salon international de l’étudiant africain, faisant le tour des institutions universitaires du Tchad ayant signé des accords de coopération avec le Sénégal.

12 étudiants ont pu rentrer chez eux au bénéfice du doute, à l’issue du procès où ils ont comparu avec leurs camarades emprisonnés sous les accusations de destruction des biens, d’outrage à l’autorité de l’Etat et voies de fait.

Le président de l’union nationale des étudiants tchadiens (UNET), Guelem Richard, qui a pourtant condamné les violences commises par ses camarades, a été interpellé dans la nuit de lundi à mardi, pour être jugé et condamné avec les autres étudiants.

En dépit de ses nombreuses plaidoiries, la trentaine d’avocats n’a pas pu obtenir la relaxe de tous les étudiants interpellés.

L’un des avocats des étudiants a confié à APA que leurs clients n’ont pas été arrêtés en flagrant délit de manifestation mais dans un bus de transport de l’université. Pour les avocats, le droit n’a pas été dit et ils comptent faire appel de cette décision.

Source APA

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles