Visite confirmée en Grande Bretagne : Donald Trump bientôt face à une manifestation de masse

La Maison-Blanche et les autorités britanniques ont confirmé jeudi dernier que M. Trump se rendra au Royaume-Uni le 13 juillet, bien que la visite annoncée de longue date devrait faire face à des manifestations massives.

« Nouvelles fantastiques : le président @realdonaldtrump sera enfin en Grande-Bretagne le 13 Juillet. Dans l’attente de voir notre plus proche allié et ami, une visite, la plus grande que jamais « , a posté sur Twitter  le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson.

Trump n’a pas encore visité le Royaume-Uni au cours de son mandat, et les déplacements précédemment planifiés ont été repoussés au milieu des rapports faisant craindre qu’il ne soit accueilli avec hostilité.

Et ce qui avait été prévu comme  visite d’État officielle a été rétrogradée à une «visite de travail», et un voyage possible autour de l’ouverture de la nouvelle ambassade américaine à Londres en février dernier a également été abandonné.

Trump a plus tard abandonné l’ambassade elle-même, en disant que c’était un gaspillage d’argent et dans un « hors site ».

Plusieurs moments dans le défilé des manchettes sur Trump, comme son reportage des messages du groupe anti-musulman d’extrême droite Britain First, ont suscité des critiques du Premier ministre Theresa May et des appels plus vocaux de la part des politiciens, dont le maire de Londres Sadiq Khan pour la visite de Trump soit annulé.

« S’il vient à Londres, le président Trump fera l’expérience d’une ville ouverte et diversifiée qui a toujours choisi l’unité plutôt que la division et la peur », a déclaré jeudi Khan, premier maire musulman d’une grande capitale occidentale.

« Il verra également sans aucun doute que les Londoniens tiennent à leurs valeurs libérales de la liberté d’expression très chère.

Jeremy Corbyn, du parti travailliste, a également appelé à des manifestations lors d’une visite de M. Trump. Les militants de gauche et Amnesty International UK ont déclaré jeudi qu’ils se joindraient à eux.

Bien que le but déclaré de la visite soit de tenir des réunions avec May, le Telegraph a rapporté que Trump rencontrerait également la reine Elizabeth, ce qui aurait fait partie d’une visite officielle d’état.

Ce voyage est prévu quelques jours après le sommet de l’OTAN prévu à Bruxelles, auquel il devrait également participer.

May a été le premier dirigeant étranger rendre visite Trump à Washington l’année dernière après son investiture, bien que la première visite d’Etat officielle ait eu lieu cette semaine pour le président français Emmanuel Macron.

Lactuacho.com avec nydailynews.com

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles