Violence faite à une femme par une femme : A Bâ bastonne la co-épouse de sa sœur venue se faire soigner chez son dentiste

A. Ba, placée sous mandat de dépôt mercredi dernier, comparaîtra le 24 août 2017 pour coups et blessures volontaires devant le tribunal de grande instance de Diourbel. Elle a commis la grande maladresse de blesser l’ex-coépouse de sa sœur venue soigner sa dent au centre de santé de Diourbel où elle officie comme assistante.

Assistante du dentiste au centre de santé de Diourbel, A. Ba paye très cher sa témérité. Elle s’est permise d’agresser l’ex-coépouse de sa sœur, N. Dramé. C’est pourquoi elle séjourne, depuis avant-hier, à la maison d’arrêt et de correction de la capitale du Baol, après qu’un mandat de dépôt lui eut été décerné par le substitut du procureur de la République de Diourbel. Mais avant cela, son supérieure hiérarchique l’avait mise à pied. Elle a été arrêtée, le 15 août 2017, par la Brigade de la Gendarmerie après une plainte déposée par la victime devant le parquet.

C’est sa rancune qui l’a poussée à agresser une des patientes du service d’odontologie du centre de Santé de Diourbel. Au lieu de s’occuper convenable de l’ex-coépouse de sa sœur, venue faire consulter sa dent, elle l’a attaquée et rouée de coups ayant occasionné une incapacité de temporaire de travail de dix jours.

Elle ne s’est pas limitée aux coups, elle l’a également menacée.  En effet, A. Ba n’a pas digéré le divorce de sa sœur. Qui lui a dit que c’est sa coépouse N. Dramé qui est à l’origine de sa séparation d’avec son mari. Depuis lors, l’agent de santé a gardé une dent contre cette dernière.

La semaine dernière, l’occasion lui a finalement été donné d’en découdre avec N. Dramé, lorsqu’elle s’est présentée devant elle pour se faire soigner une dent. Mais le plus drôle est qu’elle ne la connaissait pas de visu. C’est lorsque la dame a décliné son identité que l’assistante du dentiste lui a demandé si c’était elle qui partageait le même mari que sa sœur. Dès que la patiente a répondu par l’affirmative, A. Ba s’est acharnée sur elle.

Après l’agression, la victime a déposé une plainte devant le parquet qui a transmis le dossier à la brigade de la gendarmerie pour enquête. C’est ainsi que A. Ba a été arrêtée et déférée au parquet pour coups et blessures volontaires.

Source enquêteplus.com

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles