Viol collectif Deux gaillards accusés de s’être relayés sur une domestique de 20 ans

Le commissariat de police de Pikine a déféré au parquet ce lundi 24 octobre le chauffeur Souleymane F. et son ami Issa D. au parquet pour viol collectif d’une domestique répondant au nom de F. Ng, dite F. Nd, âgée de 20 ans.

D’après Jotay.net, c’est au petit matin du mercredi 19 octobre que la domestique F. Ng, dite F. Nd, accompagnée de sa petite fille, débarque à bord d’un véhicule en provenance de leur village natal Bondié aux baux Maraichers de Pikine.

Après avoir trimbalé quelques moments avec son enfant dans le dos, relatent nos sources, elle se retire dans un recoin dans la gare routière et se prélasse. Elle y reste jusqu’à la tombée de la nuit et cherche du regard un coin pour dormir.

Selon le site, le chauffeur Souleymane F. qui a constaté la longue présence de la jeune femme dans la gare, s’approche d’elle et l’interpelle sur sa destination. Celle-ci marque son désarroi, indique n’avoir pas de parents à Dakar et soutient y être venue seule avec sa petite fille pour trouver un travail de femme ménage.

Mais, vu qu’il se fait tard, Souleymane se propose de l’héberger le temps de la nuit chez son ami Issa D. et conduit cette dernière dans la chambre de son ami Issa  D. à Pikine Tally Boumack.

La demoiselle tergiverse et finit par accepter l’offre. Elle porte à nouveau son enfant dans le dos, prend ses affaires et se met en route. Mais, arrivée dans la maison, elle monte sur la terrasse avec le Bon Samaritain, dépose son baluchon et commence à somnoler. Elle tombe aussitôt dans les bras de Morphée et se met à ronfler du fait de l’excès de fatigue durant le voyage.

Mais nous dit Jotay, elle se fait toutefois réveiller en plein sommeil, renseignent toujours nos informateurs, par son bienfaiteur qui entretient des relations sexuelles avec elle et fait appel à son ami Issa D. Lequel se jette sur la fille de ménage et abuse d’elle.

Très mal en point, la domestique, les cheveux en bataille, peine à marcher mais parvient tout de même à se traîner toute en larmes jusque dans la rue pour chercher du secours. Elle tombe sur un certain Diaw et lui rapporte au détail près son supplice sexuel subi. Diaw éprouve de la pitié pour elle et l’accompagne au commissariat de police de Pikine. Les éléments de la brigade de recherches (Br) entrent en action, interpellent les deux amis présumés violeurs dans leur chambre. Ils ont réfuté toutes ces accusations.

Source Jotay.net

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles