Vers une stabilité des marchés céréaliers

L’indice FAO (Fonds des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) des prix des produits alimentaires a atteint en moyenne 166,8 points en mai 2015, en recul de 1,4% par rapport à avril et en forte chute de 20,7% par rapport à son niveau d’il y a un an.

«Les prix des principaux produits alimentaires de base ont de nouveau reculé en mai, frôlant leur plus bas niveau en six ans, suite à la baisse sensible des cours des céréales du fait de perspectives de récoltes favorables pour cette année», indique l’institution onusienne, dans un communiqué en date du 04 juin 2015.

L’indice FAO des prix alimentaires est un indice pondéré par les échanges commerciaux qui permet de suivre l’évolution sur les marchés internationaux des prix des cinq principaux groupes de produits alimentaires, tels que céréales, viande, produits laitiers, huiles végétales et sucre. En mai, cet indice a atteint son plus bas niveau depuis septembre 2009.

Le FAO explique la déprime de mai, à la fois par une baisse mensuelle de 3,8 % de l’indice des prix des céréales, une baisse de 2,9 % de l’indice des prix des produits laitiers et une baisse de 1% de l’indice des prix de la viande.

Par contre le Fonds des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, constate une augmentation de l’indice des prix du sucre de 2 % et de 2,6 % pour l’indice des prix de l’huile végétale.

Selon les dernières prévisions révisées du Fonds, la production céréalière mondiale en 2015 devrait atteindre 2,524 milliards de tonnes, soit une baisse de1% par rapport au niveau record de 2014. Alors que certains stocks seront tirés vers le bas, le ratio stock-utilisation des céréales devrait chuter légèrement, «confortant ainsi les vues selon lesquelles les marchés des céréales devraient rester généralement stables», précise le communiqué de la FAO.

Source lemagazinedumanager

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles