Verdict du procès Karim, la CREI ne veut pas entendre parler de dons

La Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) a rejeté l’argument de don du président Abdoulaye Wade brandi par Karim Wade, durant son procès, pour justifier l’origine de certains biens, a annoncé, lundi à Dakar, son président Henri Grégoire Diop.

La CREI a en même temps rejeté l’argument de don de chefs d’Etat étrangers au sujet de trois véhicules de luxe de Karim Wade, a dit M. Diop en lisant les attendus de l’arrêt de la juridiction.

A propos de l’assurance-vie d’une valeur de 425 millions de francs souscrite au Luxembourg, le juge Diop a affirmé que l’origine licite de cette somme n’a pas été prouvée.

Toutes les exceptions de nullité ont été rejetées auparavant.

Une bonne jurisprudence estiment certains, avec un regard transversal dirigé vers la fortune de l’actuel président Macky Sall estimée à plus de 8 milliards FCFA.

(Avec APS)

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles