VAngela Merkel à Dakar : Non ! L’Allemagne, selon l’accord de Dublin 3, n’a pas le droit d’expulser vers le Sénégal, Macky Sall doit aussi revoir ses chiffres

La visite de la Chancelière allemande Angela Merkel, qui a toujours été sensible est à la cause des réfugiés et migrants, est une opportunité d’aborder, mais surtout de sensibiliser les leaders sur la cette crise migratoire.

Mais aussi force est pour nous, Horizon Sans Frontières (HSF), de remettre les pendules à l’heure sur certains points abordés hier par le chef de l’état Macky Sall.

Avec cette crise migratoire qui secoue le monde, l’Allemagne est l’une des destinations les plus ciblée à cause des besoins conjoncturels et structurels.

Selon les dernières statistiques  datant du mois  d’avril  2018, le nombre de demandeurs d’asile enregistré dans ce pays était estimé à 54790.

Au mois de juillet 2018 le nombre de Sénégalais demandeurs d’asile en Allemagne était estimé à 1300 plus que le chiffre avancé par le chef de l’état Monsieur  Macky Sall sans compter  les Sénégalais qui se sont déclarés Gambiens  pour pouvoir bénéficier  du droit d’asile  sous le régime de Yaya  Yammeh .

Il y a actuellement  plus de 300000 migrants  en situation  irrégulière en attente d’être expulsé dont plus 127000  de manière immanente

Mais un autre fait important est à souligner, selon l’accord de Dublin 3, l’Allemagne n’a le droit d’expulser aucun  Sénégalais  vers son pays d’origine.

Le Sénégal ne doit en aucune manière  identifier, ni   faciliter l’expulsion de ses citoyens encore moins monnayer leur dignité pour des raisons économiques.

Voilà le pourquoi de notre réaction.

Boubacar Sèye

Chercheur en migration  internationale

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles