Usage et trafic de chanvre indien: Loin des préceptes de leur guide, deux soi-disant ‘’Baye Fall’ et un Commerçant coffrés

Les soi-disant adeptes de la voie mouride de Mame Cheikh Ibrahima Fall versent souvent dans des pratiques pas musulmanes,  ni catholiques d’ailleurs. Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre, les gendarmes de Linguère ont appréhendé deux Baye Fall reconvertis dans le commerce de pastèques en train de griller un joint de chanvre indien devant les locaux de la SDE.

Arrêtés et conduits à l’unité, ils ont dénoncé leur fournisseur qui se trouve être V. Cobar, un commerçant établi au quartier Mboussène, nous apprend ‘’Le Populaire’’.

Sans trop perdre de temps, les hommes en bleu ont attendu le lendemain pour envoyer un de leurs collègues en civil chez le dealer V. Cobar pour acheter du chanvre indien.

Comme le dealer ne connaît pas son client du jour, il refuse catégoriquement d’accéder à sa demande. Pour éviter tout soupçon, il lui a fait savoir qu’il n’est pas un usager de la drogue encore moins un trafiquant, nous dit le journal.
C’était sans compter avec la détermination des gendarmes qui l’ont  pris en flagrant délit de détention de drogue.

Le gendarme en civil est allé se cacher à quelques encablures de la boutique du dealer, surveillant les entrées et les sorties.

D’après toujours ‘’Le Populaire’’, quelques heures plus tard, se trouvant seul dans son commerce, V. Cobar sort le produit prohibé contenu dans un sachet qu’il prépare pour ses clients. C’est le moment choisi par le gendarme en civil pour alerter ses collègues en vue de perquisitionner la boutique.

La fouille étant fructueuse, les gendarmes ont trouvé par devers lui 2 joints de chanvre indien. Les deux Baye Fall ainsi que le commerçant V. Cobar ont été déférés au parquet de Louga ce matin.

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles