USA : RSF profondément choquée par la fusillade meurtrière contre une rédaction du Maryland

Reporters sans frontières (RSF) est dévastée d’apprendre que cinq personnes – dont quatre journalistes – sont mortes, deux autres ont été blessées dans une fusillade contre la rédaction du « Capital Gazette », un média local à Annapolis, dans le Maryland.

Robert Hiaasen, rédacteur en chef adjoint et éditorialiste du quotidien, Gerald Fischman, responsable des éditoriaux, John McNamara, journaliste sportif, Wendi Winters, journaliste chargée des informations locales et Rebecca Smith, assistante marketing, ont tous été tués dans la fusillade du 28 juin 2018.

La police a affirmé avoir encerclé le tireur en l’espace de 60 secondes et l’avoir rapidement placé en garde à vue. Les premières informations faisant état d’une fusillade ont été reçues à 14h40 le 28 juin.

Le tireur, Jarrod Ramos, âgé de 38 ans, a été inculpé de cinq chefs d’accusation de meurtre au premier degré après cette attaque préméditée. Il avait intenté une action en justice pour diffamation, qui n’a pas abouti, contre le Capital Gazette et l’un des éditorialistes du journaliste par rapport à un article publié à son sujet en 2011. Il avait depuis exprimé de l’animosité envers ce quotidien et le journaliste en question.

“Ce qui vient de se produire dans la rédaction du Capital Gazette à Annapolis est-il l’équivalent de l’attaque contre Charlie Hebdo ou du dernier attentat contre des journalistes à Kaboul ?, déclare Christophe Deloire, secrétaire général de RSF. Dans tous les cas, c’est une nouvelle tragédie pour le journalisme, victime d’une violence accrue contre les journalistes y compris dans les démocraties.”

“Nous attendons une enquête rapide et approfondie sur cette tragédie, déclare Margaux Ewen, directrice du bureau de Washington de RSF. Nous sommes profondément choqués par cette fusillade qui a éclaté dans la rédaction d’un média local dans le Maryland. RSF condamne avec la plus grande fermeté cet acte de violence comme tous ceux commis contre les journalistes”.

Les Etats-Unis sont classés 45e sur 180 au Classement mondial de la liberté de la presse 2018, établi par Reporters sans frontières.

Source rsf.org

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles