USA : la Maison Blanche verrouillée, puis ré-ouverte ce vendredi après l’arrestation d’un suspect

La Maison Blanche a été momentanément placée en lock-down (verrouillage) ce vendredi et un suspect arrêté à la suite de rapports d ‘ »activités suspectes » dans la région, selon les services secrets américains.

Le service secret américain a arrêté Ervin Pettaway, 33 ans, de Washington, DC, pour avoir proféré des menaces verbales à proximité du complexe. M. Pettaway aurait prétendu avoir « largué des explosifs » sur le côté nord du parc Lafayette, près de Pennsylvania Avenue.

La clôture nord de la Maison Blanche a été fermée en raison de l’activité suspecte du vendredi matin. La division en uniforme des services secrets a répondu à la scène et M. Pettaway a été arrêté quelques minutes plus tard.

Pennsylvania Avenue et Lafayette Park près de la Maison Blanche ont été brièvement fermés aux piétons, et les journalistes et les membres du personnel ont reçu l’ordre de ne pas quitter la Maison Blanche jusqu’à la fin de l’enquête, selon l’Associated Press. CBS News a rapporté que les journalistes ont été invités à quitter la pelouse nord.

L’incident s’est produit lorsque le président Donald Trump a quitté Washington pour sa tournée de 12 jours en Asie. Il est monté à bord d’un avion de la Force aérienne à 9h16, selon les rapports – seulement quinze minutes avant la mise en place du verrouillage.

Trump était accompagné dans l’avion par la première dame, Melania Trump, le chef d’état-major John Kelly, le représentant américain au commerce, Bob Lighthizer, et deux hauts conseillers. Le voyage diplomatique les mènera au Japon, en Corée du Sud, en Chine, au Vietnam et aux Philippines.

Le président n’a pas mentionné le verrouillage sur Twitter, mais a émis plusieurs commentaires sur la course primaire démocratique 2016.  « Les supporteurs de Bernie Sanders ont le droit d’être apoplectiques du vol complet de la primaire Dem par Crooked Hillary! » il a écrit peu après l’incident.

Le verrouillage a été levé environ une heure après sa mise en place.

Lactuacho.com avec independent.co.uk

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles