USA/ « Donald Trump, un escroc, un raciste, un tricheur », lâche son ex-avocat devant une commission d’enquête

Entendu ce mercredi par la commission d’enquête de la Chambre des représentants, Michael Cohen s’en est violemment pris au président américain.

Michael Cohen lâche tout. Un « raciste », « escroc », « tricheur » aux liens suspects avec la Russie et prêt à payer une maîtresse supposée pour acheter son silence en pleine campagne électorale : même à l’aune d’une présidence qui déchaîne les passions, l’audition de l’ex-avocat personnel de Donald Trump, Michael Cohen, offrait mercredi un moment politique extraordinaire. Les traits tirés, parfois tendu, mais le ton ferme quand il a reconnu les « erreurs » passées qui vont le mener en prison, Michael Cohen a livré d’intenses premières heures d’audition devant la commission d’enquête de la Chambre des représentants, à Washington.

Avocat personnel de Donald Trump, pour qui il se disait prêt à « prendre une balle », Michael Cohen, 52 ans, a brossé un portrait ravageur de l’homme d’affaires devenu 45e président des États-Unis, dans une audition retransmise en direct à la télévision.

Après une litanie d’accusations déjà potentiellement dévastatrices pour le président américain, Michael Cohen a en plus affirmé avoir connaissance d’autres actes répréhensibles ou illégaux impliquant Donald Trump dont il ne pouvait pas parler car ils faisaient l’objet d’une enquête fédérale.

La Maison-Blanche s’attache depuis longtemps à saper la crédibilité de Michael Cohen, une « balance », selon les mots mêmes du président américain. Radié du barreau, Michael Cohen a été condamné en décembre à trois ans de prison pour fraude fiscale, parjure et infraction au Code électoral. Il sera incarcéré le 6 mai. « Il ment afin de réduire sa peine de prison », a tweeté Donald Trump mercredi avant l’ouverture de l’audition.

Un procureur spécial, Robert Mueller, enquête sur des soupçons de collusion entre Moscou et l’équipe de campagne de Donald Trump. Michael Cohen a collaboré avec ces enquêteurs et ne peut donc faire aucun commentaire direct sur ces investigations.

Source lepoint.fr

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles