Unité politique et Intégration économique de l’Afrique Des raisons d’espérer

Après le passeport unique de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) institué depuis 1984, les pays ouest-africains ont lancé depuis Janvier 2016, le processus de la carte d’identité biométrique de la CEDEAO. En 2020, devrait être effective, la monnaie unique ouest-africaine, l’Eco.

 En Afrique de l’Est, 3 Etats (Kenya, Rwanda et Ouganda) membres de la CEA (Communauté des Etats d’Afrique de l’Est) ont mis en place depuis janvier 2014, un visa unique entre ces 3 pays.

Le 17 juillet 2016 à Kigali, le Royaume du Maroc a manifesté sa volonté de réintégrer l’Union africaine. Une décision courageuse et visionnaire de sa Majesté le Roi Mohammed VI. Car, c’est de l’intérieur de l’Union africaine que le Maroc achèvera par une simple preuve de vérité qui cette fois ci mettra toute l’Afrique d’accord, sur la question du Sahara. Comme le dit le proverbe: ‘’La vérité n’a point d’autre preuve de son existence que l’évidence’’.

Par ce haut geste, le Maroc parachève l’Unité politique de l’Afrique et le Roi Mohammed VI entre dans les annales africaines et dans son Histoire contemporaine. Après que son grand père, Sa Majesté le Roi Mohammed V, fut l’un des puissants symboles de l’épanouissement de la conscience panafricaine et l’un des artisans les plus engagés – aux cotés des Présidents Jamal Abdel Nasser, Ferhat Abbes, Modibo Keita, Sekou Touré, Kwame N’Kruma – de la Conférence historique de Casablanca de 1961, annonciatrice d’une Afrique émancipée et fondatrice de l’intégration africaine. Mais aussi, après que son père, Sa Majesté le Roi Hassan II, après avoir organisé la Conférence des Mouvements de libération des colonies sous domination portugaise en Afrique, a contribué patiemment à la stabilité de plusieurs régions de notre Continent et permis de renforcer les liens d’amitié et de fraternité avec de nombreux pays africains.

L’Unité organique de l’Afrique désormais réalisée, notre prochain défi commun reste la PAIX, à travers la Prévention des crises et des conflits et la gestion de la Paix et de Sécurité collective. La PAIX, nous prévient le diplomate et panafricaniste Cheikh Tidiane Gadio, illustre continuateur de la Vision et de l’engagement pour l’Afrique des pères fondateurs de la Renaissance africaine et du Panafricanisme, passera par la mise en place de l’Armée africaine.

La Paix précède au Développement, nous rappelle sans cesse et de manière pédagogique, l’Institut Panafricain de Stratégie, depuis 2014 lors de son 1er Forum International sur la Paix et la Sécurité en Afrique-le Forum de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique-.

Et le prochain ordre du jour du prochain sommet de l’Union africaine qui se tiendra en Janvier 2017 à Addis-Abeba, trouve du coup son intitulé: Les modalités de la création de l’Armée Africaine dont ’’naturellement’’, son quartier général est géographiquement tout indiqué: en Centrafrique.

‘’Afrique mon Afrique’’, nous sommes sur la bonne voie et sur le bon tempo pour réaliser notre Unité politique pour parachever notre intégration économique. Au bout de l’effort, nous attend la réussite. Celle d’une Afrique qui va reprendre son destin en main et renégocier sa place dans la globalisation.

 

Siré SY – Président du Think Tank Africa WorldWide Group

https://plus.google.com/u/0/+ThinkTankAfricaWorldWideGroup/about?csrc=yt&cfem=1

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles