Union africaine : Mme Ellen Johnson Sirleaf, présidente du Liberia, nommée membre de son groupe des sages

L’Assemblée de l’Union africaine (UA) a nommé le président libérien et ancien président de l’autorité des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO Ellen Johnson Sirleaf en tant que membre de son groupe de Sages chargée de la région occidentale de la Corps continental.

Lors de la session ordinaire de la session 29e de l’UA qui s’est terminée le 4 juillet 2017 à Addis-Abeba, en Éthiopie, l’UA a également nommé Dr. Speciosa Kazibwe (Ouganda) et M. Armah Moussa (Egypte) au sein du groupe pour être responsables respectivement des régions de l’Est et du Nord, tandis que Mme Catherine Samba-Panza de la République centrafricaine a été nommée pour la région d’Afrique centrale, tout comme l’ancien président de la Namibie, M. Hifikepunye Pohhamba représentera la région de l’Afrique australe sur le panel. Ils devraient assumer un mandat de trois ans.

En ce qui concerne les décisions, l’Assemblée de l’UA a approuvé, conformément à l’article 11 (2) du Protocole du Conseil de paix et de sécurité (PSC), les recommandations formulées par le Président de la Commission concernant la nomination des nouveaux membres du Comité de l’UA des Sages.

L’Assemblée a en outre décidé que les membres sortants du Panel of the Wise deviendraient membres du groupe d’amis du Panel conformément à la décision de l’Assemblée (AU / Dec 2015) et au rapport de la Présidente de la Commission.

La présidente Ellen Johnson Sirleaf a également prononcé sa dernière allocution lors de la 29e Assemblée dans laquelle elle a décrit les prochains scrutins au Libéria comme «le premier décennie dans un environnement qui a connu onze années de paix ininterrompue». Elle a exprimé sa profonde reconnaissance pour le soutien régional et sous-régional qui a amené le Libéria là où il est aujourd’hui. Le pays d’Afrique de l’Ouest se dirige vers les scrutins en octobre 2017.

En rendant des hommages à la CEDEAO en particulier et à d’autres organismes internationaux, elle a déclaré: « Nous devons beaucoup à la CEDEAO, à nos frères et sœurs de l’Union africaine et à la Mission des Nations Unies au Libéria pour avoir contribué à la consolidation de la paix et à la consolidation avec notre économie largement restaurée; Notre dette durable et notre nation pleine d’espoir et de promesses  »

Elle a reconnu le soutien de l’UA dans la lutte contre Ebola soulignant que la région était confrontée à des moments difficiles avec le virus alors que la solidarité de l’Union africaine était phénoménale. Elle a également souligné le rôle joué par quelque 855 agents de santé africains de divers pays du continent qui ont apporté leur soutien dans les trois pays les plus touchés, dont le Libéria, la Guinée et la Sierra Leone.

Soulignant que c’était un privilège de faire partie de l’UA qui a pris de l’ampleur dans l’exploration des stratégies et la lutte contre les défis pour accélérer le développement, le Président Sirleaf a exprimé sa profonde appréciation pour l’occasion offerte de donner des remarques de clôture et de parler au corps distingué de l’UA Pour la dernière fois en sa qualité de président de la République du Libéria.

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles