Union Africaine Le Maroc chargé d’assurer la coordination des affaires de l’immigration

Une nouvelle qui ne manquera pas de réjouir le président de l’Organisation internationale des migrants, Boubacar Sèye est tombée ! En effet selon le site de nos confrères de l’Agence de Presse Africaine APA, visité par www.lactuacho.com, quelques semaines après son retour à l’Union africaine (UA), le Maroc a été chargé d’assurer la coordination des affaires de l’immigration au sein de l’Union Africaine (UA), rapporte le quotidien +Akhbar Al Yaoum+ dans sa livraison à paraître ce jeudi.

Cette nouvelle qui concrétise une volonté souvent exprimée par Horizon Sans frontières (HSF) aurait été prise lors de la première réunion tenue mardi, à Addis-Abeba, sous la présidence du président Guinéen Alpha Condé, élu aux commandes de l’instance panafricaine par le 28ème Sommet des chefs d’Etat de l’UA.

D’après APA qui relaie l’info, au cours de cette réunion, à laquelle ont pris part des chefs d’Etat africains, et d’ailleurs marquée par la présence d’une forte délégation marocaine conduite par l’ambassadrice du Maroc à Addis-Abeba, Nezha Alaoui, le Maroc s’est vu confier le dossier de l’immigration.

Le quotidien souligne, à ce propos, que la diplomate marocaine représente provisoirement le Maroc à l’Union africaine jusqu’à la nomination d’un ambassadeur permanent auprès de l’instance continentale. En attendant cette nomination qui doit être validée par un conseil des ministres présidé par le Roi Mohammed VI, le staff de l’ambassade du Maroc à Addis-Abeba a été renforcé par l’affectation de plusieurs cadres et la nomination d’un ambassadeur-adjoint, ajoute la publication.

L’Agence de presse africaine souligne que l’Union africaine a confié la coordination de la gestion du fichier migratoire au Maroc eu égard à son expérience, sa vision et la politique en la matière mise en place par le Royaume depuis longtemps.

L’article qui confirme la pertinente analyse de Boubacar Sèye, le président de HSF note : « En effet, la politique migratoire marocaine est globale, humaniste et conforme au droit international. La Constitution de juillet de 2011 comprend par ailleurs cinq articles en relation avec l’immigration, dont la gestion de la résidence des étrangers, le droit d’asile, la non-discrimination et l’égalité des droits entre les citoyens marocains et étrangers ».

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles