Une réplique très catholique à ses propos: « Sidy Lami(g)ne Niasse, la malicieuse exception sénégalaise ? »

Je choisis de ne point ignorer cet énième épisode d’un tortueux personnage, de ne pas le banaliser car la banalisation serait permissive. Citoyen sénégalais, acteur politique, engagé social, catholique fier du sceau de son baptême et pleinement témoin dans l’apostolat des laïcs, je refuse librement le silence.

J’interpelle solennellement Monsieur le Ministre de l’Intérieur, le CNRA, les Groupes de presse et la famille religieuse ou la confrérie dont se réclamerait le PDG du Groupe Walfadjri. Il ne suffit pas, en effet, de détenir un groupe de presse qui combine radio, presse écrite et télévision, pour s’adjurer le droit libertaire de débiter toutes sortes d’infamies sans que rien ne nous arrête, censure ou rectifie ; sinon nous sommes dans l’anarchie et le non droit.

Les sorties se suivent et se ressemblent, avec la même verve, la même incandescence ; la même litanie d’un orge des médias qui vit au rythme d’une versatilité sujette à des intérêts entretenus et qui se complaît à suffisance dans une hypocrite guerre des religions dans notre pays.

Le Sénégal reste une Terre de concorde et de téranga, soucieuse depuis toujours de vivre dans la paix et l’harmonie, malgré les défauts et limites de tous ses Filles et Fils.

Que celui qui ne peut être en harmonie avec son propre frère de sang, souffre que ses frères de terre continuent de cheminer dans la fraternité, dans le dialogue de vies, dans la simplicité de la chaleur humaine, dans le respect de la croyance de chacun(e).

Le Seigneur, Dieu Tout-Puissant dans son Omnipotence, dans son Omniscience, a voulu cet ordonnancement des choses et de la nature humaine. Qu’il en soit ainsi. Amen !

Ramadan Mubarak.

Stanislas NDIAYE,

Chrétien engagé en politique.

Source Seneglise.sn

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles