Une bonne maîtrise des Finances publiques signalée en Janvier 2015

En janvier 2015, la gestion budgétaire a été marquée par une hausse acceptable des ressources mobilisées, conjuguée à une progression soutenable des dépenses publiques. En effet, les ressources mobilisées en janvier 2015 se sont chiffrées globalement à 108 milliards et ressortent en hausse de 13,9%, en glissement annuel. C’est ce que souligne la Direction de la prévision et des études économiques DPEE dans un document.

Selon elle, les dépenses totales et prêts nets, pour leur part, sont évalués à 131,3 milliards, soit un accroissement de 17,4% comparativement à la même période de l’année précédente. Ainsi, la Dpee précise que le solde budgétaire global (dons compris) à fin janvier 2015 est évalué en déficit de 23,4 milliards contre un déficit de 17,1 milliards un an auparavant.

« Les ressources sont composées des recettes budgétaires pour 97,1 milliards et des dons évalués à 10,9 milliards. La hausse des ressources provient principalement des recettes budgétaires et des dons en capital qui ont augmenté respectivement de 8,9 milliards et de 4,3 milliards », poursuit-on dans le document.

Selon la Dpee, les dépenses publiques, pour leur part, sont évaluées globalement à 131,3 milliards à fin janvier 2015 contre un montant de 111,8 milliards à la même période de 2014, soit une augmentation de 19,5 milliards (+17,4%).Et cette hausse est le fait aussi bien des dépenses courantes que de celles en capital. Concernant dépenses courantes, elles sont estimées à 103,8 milliards, soit une hausse de 13,7 milliards (+15,2%), en glissement annuel.

« Cette progression résulte essentiellement des dépenses de fonctionnement et des charges d’intérêts sur la dette publique, estimées en hausse respectivement de 7,8 milliards et 5,4 milliards, par rapport à janvier 2014. Quant aux dépenses en capital, elles sont évaluées à 27,5 milliards contre 20,1 milliards un an auparavant, soit une évolution de 36,7%. Cette hausse provient notamment des investissements sur ressources externes et internes qui ont cru respectivement de 4,8 milliards et 2,5 milliards », mentionne –t-on dans le document susmentionné.

D’après la Dpee, la hausse enregistrée au titre des ressources budgétaires reflète celle observée au niveau des recettes fiscales qui sont passées de 86,7 milliards à 96,5 milliards sur un an, soit une progression de 11,3%.

Et le document de poursuivre : « En outre, cette progression est imputable à l’impôt sur le revenu et à la TVA intérieure hors pétrole qui se sont accrus respectivement de 17,4% et 12,9% pour s’établir à 23,1 milliards et 18,2 milliards. Au niveau du cordon douanier les recettes sont ressorties à 21 milliards au mois de janvier 2015 contre 18,3 milliards un an auparavant ».

Fara Michel Dièye

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles