Une bande de voleurs de chèvres démantelée dans la banlieue dakaroise

Les limiers du commissariat de Jaxaay ont mis fin aux activités délictuelles d’une bande spécialisée dans le vol de chèvres. 3 parmi eux ont été arrêtés, alors que le quatrième larron qui se chargeait d’écouler le bétail auprès d’un boucher est activement recherché.

Le rythme des plaintes pour vols de bétail en général et particulièrement de chèvres commençait à inquiéter les services de sécurité des localités de Jaxaay, Niakourap, Niague et Tivaouane Peul.

Tous les plaignants indexaient une bande qui opérait avec un moyen de transport. Munis de ces informations, les limiers du commissariat de Jaxaay ont décidé d’agir pour soulager les populations.

Ainsi une opération de sécurisation des biens et des personnes effectuée dans la nuit du jeudi au vendredi dernier a permis d’arrêter des suspects.

Au cours de l’opération, des brigadiers ont aperçu une voiture 4×4 avec à son bord trois chèvres dont une morte par étranglement.

Quand les policiers se sont rapprochés du véhicule pour en savoir davantage, les occupants sont descendus et ont pris la poudre d’escampette. Après quelques minutes de course-poursuite, un parmi le quatuor a été arrêté. C’est M.T. Fall.

Lors de son audition, il s’est engagé à conduire les enquêteurs chez ses acolytes. Ainsi il a permis aux policiers de cueillir dès le lendemain I. Diallo, domicilié à Keur Massar.

Quant à M.G. Ndiaye, il n’a pas attendu l’arrivée des hommes en tenue puisqu’il s’est livré lui-même, en compagnie de sa mère. Tous les trois sont en garde-à-vue au moment où le dernier des larrons, nommé Matar sans aucune autre précision, est activement recherché.

Lors des auditions, les trois mis en cause ont plaidé coupables en soutenant qu’ils étaient des récidivistes puisqu’ils n’en étaient pas à leur première opération. Ils auraient également indiqué que c’était leur troisième coup.

D’après toujours nos sources, les suspects ont fait savoir aux policiers que leur quatrième acolyte en fuite se chargeait d’écouler les bêtes dans le marché noir après chaque vol.

L’enquête suit son cours et le trio risque d’être déféré pour les faits de vol commis en réunion la nuit avec usage de moyen de transport.

Source Enqueteplus.com

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles