Un Tchadien et deux Comoriens coffrés pour fraude sur les appels entrants au détriment de Expresso

Le juteux business des appels internationaux entrants aiguise toujours les appétits des faussaires. Malgré les arrestations retentissantes, des escrocs pillent les opérateurs.

Cette fois-ci c’est Expresso qui et victime des escrocs sur des appels internationaux terminés sur son réseau. C’est le Dg de l’Artp Abdou Karim Sall qui a donné l’info, hier, à nos confrères de la Rfm.

«Depuis le mois de juin dernier, nous avons mis en place un système qui nous permet de déterminer quelles sont les communications qui sont passées par des voies qui ne sont pas des voies autorisées et qui entrent dans le pays. Donc à la suite des investigations que nous avons menées et du nouveau matériel que nous avons acquis, nous avons localisé, hier mercredi, un certain nombre de communications au niveau de Gueule Tapée et de Fann Hock», indique-t-il. 


A la suite de cette localisation, poursuit le régulateur en chef, ses services ont saisi la police de Médina qui leur a prêté main forte.

«Elle nous a beaucoup appuyés et ça nous a permis de saisir 264 SIM c’est-à-dire deux installations de 4 SIM-BOX, en raison de 8 SIM par équipement et ces équipements sont destinés à terminer des trafics frauduleux sur le territoire (sunugaalien) venant de l’international».

M. Sall renseigne en outre : «Nous avons arrêté 3 personnes : un Tchadien et deux Comoriens dont une femme. Et selon nos informations que nous avons reçues, le cerveau se trouverait en Egypte. Les investigations sont en cours. Nous avons également évalué l’ampleur parce qu’il s’agit quand même d’un volume important de trafic international terminé sur le réseau de l’opérateur Expresso».

Source ‘’Le Populaire’’

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles