Un taximan indiscipliné rossé par à coups de clé à roue par son collègue, le « correcteur » écope d’un mois ferme

Alors qu’on n’a pas fini de s’émouvoir du meurtre odieux du chauffeur de taxi Ibrahima Samb, on a failli assister à un autre meurtre  d’un taximan.

En effet, nous dit ‘’L’As’’, Pape Ndiaye a comparu vendredi dernier   devant la barre du Tribunal Départemental de Grande Instance pour coups et blessures volontaires sur Bassirou Ndao.

Il a cogné ce dernier (taximan comme lui) avec sa clé à roue. Jugé, il a été  condamné à un mois de prison ferme et une amende de 75.000  Fcfa pour tous les préjudices causés à la victime.

Les faits, nous dit ‘’L’As’’ se sont produits à l’intersection du centre de santé Nabil Choukair bouché par Pape Ndiaye parti acheter du café. Lorsque Bassirou Ndao a klaxonné pour lui demander de céder le passage, Pape Ndiaye s’est emporté et l’a insulté de mère.

C’est ainsi que furieux, Bassirou Ndao est sorti de sa voiture pour rouer Pape Ndiaye de coups de poings. Il s’en est suivi une bagarre. Touché dans son orgueil, il s’est emparé de sa clé à roue pour en asséner des coups à Bassirou Ndao sur la tête.

A la barre, Pape Ndiaye a demandé la clémence. La victime a réclamé 75.000 francs. Dans ses réquisitions, le parquet a demandé l’application de la loi.

Le parquetier a soutenu que cette affaire aurait pu se terminer en meurtre comme avec le taximan Ibrahima Samb.

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles