Un mari battu par sa femme devant témoins aux Parcelles Assainies

Voilà un client pour Charles Forster qui porte le combat de l’Association des maris battus. Une femme qui tabasse son époux en plein jour, la scène s’est déroulée à l’Unité 15 des Parcelles Assainies.

D’aprés ‘’L’As’’ qui refile l’info, la victime est un cadre de l’Asecna qui n’a dû son salut qu’à l’intervention du voisinage. Mais il a été sérieusement malmené par son épouse. Son seul tort a été de n’avoir pas respecté son engagement de remettre à sa «douce moitié» la modique somme de 100 000 Cfa.
‘’L’As’’ ajoute que selon les témoins de la scène, la dame revenait de l’école aux environs de 11 heures au moment où son mari s’apprêtait à rejoindre son lieu de travail. Très en colère, la dame après une brève explication avec son époux, a usé de la méthode forte en extirpant ce dernier de son véhicule pour le corriger.

Le mari pris au collet, rapportent les témoins, a été trainé jusqu’au premier étage. «De quel droit tu te permets de quitter la maison sans me donner les 100.000FCfa que tu devais me remettre», lui aurait dit la dame furieuse.

«Je ne donne pas d’argent à quelqu’un qui passe tout son temps à me faire la tête. Depuis une semaine, tu ne me parles pas. C’est à peine si tu me regardes et maintenant que tu as besoin de mon argent, tu m’en réclames», réplique le mari.

A ces mots, elle bondit comme une fauve sur son époux. Selon nos informations, elle est coutumière de tels faits. Sans doute, le mari qui s’en est tiré avec de légères blessures va porter plainte contre elle auprès de «l’Association des maris battus», ajoute le journal.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles