Un charlatan alpagué pour envoûtement, il poussait sa victime à tout, même voler sa propre mère

Arrêté pour escroquerie par envoûtement, début de recel et charlatanisme, O. Dia sera déféré ce lundi au parquet de Dakar. La gendarmerie lui reproche d’avoir poussé une jeune fille à voler les bijoux de sa mère d’une valeur de 15 millions F CFA.

Désireuse de décrocher son examen du baccalauréat avec une grosse moyenne afin de pouvoir continuer ses études en Europe, la jeune fille A. Thiam est allée solliciter les services du marabout O. Dia.

Une proposition indécente…

Qui s’est révélé être un drôle de gus. En effet, lorsque la jeune élève est allée voir le marabout chez lui à Yarakh magazine pour lui demander des prières, O. Dia lui a demandé de lui chercher du sperme.

La jeune fille lui a rétorqué qu’elle était célibataire. Mais le charlatan n’a pas lâché prise. Il lui a proposé son propre sperme, à travers des rapports intimes. Mais là également, elle lui a opposé un niet catégorique.

C’est là, selon la jeune fille, qu’il a demandé la somme de 15 millions. Encore une fois, elle a refusé. En dernier ressort, il lui a proposé des prières gratuites et lui a remis des bouteilles  d’une potion.

La bizarre potion de Serigne Dia

Depuis que la jeune fille l’a utilisée, elle n’a plus eu de maîtrise sur ses faits et gestes. Elle n’a fait ainsi aucune difficulté pour obéir à l’ordre de Serigne Dia, comme l’appellent ses clients, d’aller chercher les 15 millions demandés. Ainsi, Mlle Thiam est allée dévaliser les bijoux de sa maman pour les remettre au charlatan.

Des slips, soutiens-gorge, et autres lingeries féminines trouvées au domicile du marabout

Quelques semaines plus tard, la maman d’A. Thiam s’est rendu compte de la disparition de ses bijoux. Ses investigations lui ont permis de savoir que c’était sa fille qui les avait pris contre son gré.

Plainte pour escroquerie et vol

Elle a porté plainte à la gendarmerie de la Zone franche de Mbao. Les hommes  du Major Khota Diop ont ouvert une enquête. Avant-hier jeudi, ils ont procédé à l’arrestation d’O. Dia. Ensuite, les gendarmes ont effectué une perquisition dans son domicile. Ils y ont découvert une grande quantité de lingerie féminine : des slips, soutiens-gorge, et autres dessous de femmes dans sa chambre.

C’est d’ailleurs ce qui a laissé croire aux enquêteurs qu’il y a d’autres victimes. La thèse de relations sexuelles et de confiscation d’habits contre des prières n’est pas écartée par les pandores.

Interrogé, O. Dia a reconnu certains faits qu’on lui reproche. Mais il dit n’avoir pris de la jeune fille que la somme de 500 000 F CFA. Cette somme, ajoute-t-il, est la valeur des bijoux que sa cliente lui a donnée.

Par contre, il a été incapable de fournir la moindre explication sur la lingerie trouvée dans sa chambre. O. Dia sera déféré au parquet ce lundi pour les faits d’escroquerie par envoûtement, début de recel et charlatanisme.

Source enqueplus.com

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles