Tunisie : les autorités interdisent à 3 médias de couvrir les prochaines élections présidentielles

En Tunisie, le régulateur des médias et l’instance chargée des élections ont interdit à Nessma TV, Zitouna TV et à la radio Quran de couvrir les élections présidentielles du 15 septembre prochain. Les deux institutions ont même interdit aux candidats de faire campagne sur ces chaînes.

« Il n’est pas permis aux candidats à la présidentielle anticipée du 15 septembre de mener leurs campagnes électorales sur ces chaînes qui ne disposent pas de licence et émettent illégalement », a affirmé Nouri Lajmi, qui dirige la haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA).

Cette mesure sera particulièrement contraignante pour Nabil Karoui, propriétaire de Nessma TV et candidat aux élections présidentielles.

Il s’agit de l’une des principales chaînes de télévision tunisienne. Elle n’a plus l’autorisation, depuis octobre 2018, de diffuser dans le pays parce que les autorités lui reprochent de ne pas dévoiler l’identité de ses actionnaires.

Toujours selon les autorités, Zitouna TV et la radio Quran font preuve d’opacité sur leurs financements, ce qui justifie l’interdiction.

Ecofin

Saphiétou Mbengue

Rédacteur

Saphiétou Mbengue

à lire

Autres Articles