Tribunal Correctionnel de Dakar : Drôlement terrible ce Me Diouf !!!

Il en a fait voir de toutes les couleurs à ses collègues avocats, mais pour qui le connait l’homme ne changera jamais. Il, c’est Me El Hadji Diouf. Pour illustration, voici ces derniers faits d’armes. Selon ‘’ Populaire’’, il  a encore fait des siennes, hier, au tribunal correctionnel en s’opposant toujours aux avocats de Rimka, même quand ces derniers voulaient poser des questions. Il s’en est pris à Me Ciré Clédor Ly en intervenant et chuchotant à l’oreille de son client.

Ce qui a fait sortir Me Ly de ses gonds, qui s’est adressé au tribunal en ces termes : «président, j’ai envie de le battre». Me Seydou Diagne lui a également dit d’arrêter ses pitreries, des propos qui ont fait que Me Diouf s’exclame tout haut : «je ne vous le permets pas, je suis un digne député du peuple (sunugaalien)». Et quand d’aventure, Me Diagne parle d’Alboury Ndao comme un coupable, Me El Hadji Diouf s’emporte de nouveau, nous dit le journal.

 

Me Diagne qui a par la suite appelé Alboury par son prénom a ajouté qu’il le faisait pour faire plaisir à Me Diouf. Mais ce dernier grincheux, a rétorqué : «je n’ai pas besoin que vous me fassiez plaisir, mes femmes suffisent pour me faire plaisir».

Mais «nak», comme toute chose a une fin, Me Diouf s’est cette fois-ci frotté à plus teigneux que lui quand Me Amadou Sall a voulu poser des questions au prévenu.

Toujours selon ‘’Pop’’, avant qu’il n’intervienne comme il l’a fait avec les autres avocats, Me Sall lui a rappelé qu’il était son aîné et qu’il était plus ancien que tous les avocats qui plaidaient, car ayant fait plus de trente ans de service. Me Sall termine par ces mots : «ne m’interrompez plus».

Ce qui a bien calmé Me El Hadji Diouf qui a mis plus d’eau dans son vin.

Michel DIEYE

Rédacteur

Michel DIEYE

à lire

Autres Articles