Transport interurbain : Rien que de bonnes nouvelles, si on en croit Me Moussa Diop le DG de DDD

« Le Sénégal ne se limite pas à Dakar. Désenclaver les régions c’est de les permettre de se mouvoir. C’est le confort qui dérange les privés qui pensent que le transport interurbain leur est destiné » a soutenu Me Moussa Diop.

Il a aussi fait savoir que la société qu’il dirige a les statuts qui lui permettent de faire le transport interurbain et même le transport international.

Vers des horaires Sénégal Dem Dik

Il parlait du projet de transport interurbain dont l’affaire était en étude depuis deux ans. « En allant dans les régions, nous allons mettre en place ce qu’on appelle aujourd’hui Sénégal dem dikk, avec des horaires qui partiront à l’heure pleins ou pas, confortables, climatisés. Dans le lot de ces véhicules de transport figurent des bus climatisés pour rallier ces villes et permettent à tout le monde d’en bénéficier, même s’il existe des difficultés avec les informels qui veulent, restaurer l’autorité de l’État ».

Vers le mieux pour les cérémonies religieuses

Comme le Sénégal est le pays de l’Afrique de l’Ouest qui organise le plus de cérémonies religieuses par an, le Dg de  DDD de rassurer les pèlerins : « la société ne va jamais rehausser les prix en période de cérémonies religieuses ou autres ».

Moussa Diop s’exprimait le samedi dernier 11 juillet 2015, à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) lors de la Journée d’intégration des étudiants du département de Podor dont il faisait partie des invités phares comme Baba Maal et Racine Sy.

Le secteur privé frileux

Selon le DG de la société nationale de transport Dakar dem dikk (DDD),  le secteur privé  ne veut pas la réussite du projet de transport interurbain initié par le gouvernement du Sénégal à travers le Plan Sénégal émergent (PSE).

« Dans le projet des 475 bus  qui viennent d’arriver, y figurent des véhicules pour l’interurbain dans sa phase pilote qui concernera cinq destinations : Dakar-Saint Louis, Touba, Thiès, Kaolack et Tambacounda. Nous sommes en train de mener un travail de service public et il ne doit pas être pris en otage par certains », a-t-il déclaré.

 

Idrissa Diop

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles