Transgambienne Les transporteurs aussi en ont marre de dépendre de la bonne humeur de Yaya Jammeh

La rencontre qui devait avoir lieu entre les autorités sénégalaises et la délégation gambienne ne s’est pas tenue hier, jeudi 31 mars 2016 comme prévue. Selon certaines informations, c’est la lettre déposée par la Gambie auprès de la CEDEAO, réclamant la levée du blocus qui serait à l’origine. Mais voilà, Yaya Jammeh, le président gambien est loin de ses peines, car une décision des transporteurs sénégalais vient de s’y greffer.Oui, les chauffeurs et transporteurs sénégalais semblent de plus en plus se plaire dans le contournement de la voie gambienne pour rejoindre la Casamance.

Depuis Tambacounda, Gora khouma, le secrétaire général du syndicat des transporteurs, entouré de plusieurs dizaines de ses camarades, a expliqué hier, qu’ils n’ont plus besoin de passer par la transgambienne pour desservir les autres parties sud du pays.

Loin d’être une position de revanche ou un mouvement d’humeur, il a soutenu que tous ces jours de boycott qui leur ont permis de passer par Tambacounda et ses localités environnantes a aussi été une occasion de redynamiser le commerce dans ces parties du Sénégal qu’ils traversaient.

Comme pour dire qu’à quelque chose, un malheur est super bon, Gora a noté que c’est non seulement un plus pour eux, les transporteurs, mais aussi pour les populations en termes de ravitaillement, de commerce et de regain d’activité.

Yaya Jammeh doit revoir son chapelet ou redoubler ses incantations, car ça sent pas bon pour son régime.

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles