Transferts douteux Indigné, Pape Diouf, l’ancien président de l’Olympique de Marseille, annonce sa mise en examen

C‘est Pape Diouf, l’ancien président de l’Olympique de Marseille (2005-2009), qui, choqué, a annoncé, samedi matin, sa mise en examen dans les médias français. C’est ‘’une décision qui m’a frappé d’effroi, d’indignation et d’un profond sentiment d’injustice’’, a-t-il déclaré.
‘’J’ai été convoqué vendredi après-midi par le juge d’instruction Guillaume Cotelle, qui m’a signifié ma mise en examen. Les détails sont cocasses… C’est à propos de la gestion des abonnements des supporters au Vélodrome et de Thomas Deruda (ex-joueur de l’OM de 2004 à 2009, fils de Richard, ancien membre du grand banditisme marseillais). Je pensais pouvoir m’expliquer là-dessus’’, a-t-il détaillé, nous rapporte l’agence de presse sénégalais (APS).

L’ancien président de l’Olympique de Marseille a affirmé qu’on lui reprochait d’avoir embauché Thomas Deruda (en 2005), fils de Richard Deruda, lié au grand banditisme marseillais, d’avoir laissé le banditisme s’installer dans le club, ainsi que d’avoir laissé la gestion de la billetterie aux associations de supporters.
Cette mise en examen fait suite à sa garde à vue de 36 heures en novembre 2014 dans le cadre de l’enquête sur des transferts présumés frauduleux dans le club phocéen.
’’C’est pour moi un devoir de l’annoncer et de ne pas laisser l’amalgame s’installer’’, a déclaré Pape Diouf, ancien journaliste et ancien agent de joueurs.
Le dirigeant franco-sénégalais qui est présenté comme le dirigeant ayant permis l’assainissement des comptes financiers en laissant 40 millions d’euros dans les caisses de l’OM, a jugé la décision ‘’inique’’

Après Jean-Claude Dassier, Philippe Pérez, José Anigo et Antoine Veyrat, Pape Diouf, l’ancien président de Marseille, a été le cinquième dirigeant mis en examen par le juge d’instruction  Guillaume Cotelle, dans l’affaire des transferts douteux de l’OM.

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles