Touba L’Ujtl soupçonne de grandes manœuvres du ministre de l’intérieur

A tort ou à raison, les jeunes libéraux de Touba ont chargé le Ministre Abdoulaye Daouda Diouf de manœuvres politiciennes.

Oui, ils pointent du doigt le ministère de l’Intérieur qu’ils accusent de « grosse manipulation » visant à affaiblir les forces du Pds dans la ville sainte.

D’après ‘’Le Populaire’’, Bathie Sogué et ses frères de l’Ujtl, ont expliqué que « dans le passé, 25 villages officiellement reconnus dans l’agglomération de Touba avec des commissions fixes et 63 villages environnants avec des Commissions d’inscription mobiles ont été identifiés. Aujourd’hui seules 10 Commissions d’inscription sont fonctionnelles dans toute la cité religieuse qui compte 400 000 électeurs ».

Ils soupçonnent ainsi les autorités de l’Apr de « vouloir priver des citoyens de leur droit de vote ».
Selon eux, « plusieurs centaines d’individus gonflent chaque année la démographie de la ville de Touba. Et ces derniers, pour pouvoir s’inscrire sur les listes électorales, sont obligés, soit de faire une réinscription ou un transfert devant les Commissions aujourd’hui presque inexistantes à Touba ».

C’est pourquoi ces responsables de l’Ujtl demandent à SMS d’ »instruire à son ministre de l’Intérieur de corriger ces manquements sans délai ».

En ce qui les concerne, ils invitent les responsables du Pds à descendre au niveau de leur basé pour surveiller les opérations d’inscriptions. Ils veulent par ailleurs que le Front de l’opposition exige l’audit du fichier et du processus électoral.

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles