Togo : tenue de la 17ème Session extraordinaire de la CEDEAO, la poursuite des réformes institutionnelles en ligne de mire

Les ministres de l’espace CEDEAO ont tenu, samedi à Lomé, la 17ème Session extraordinaire de leur Conseil, sous la présidence du ministre togolais des Affaires Etrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine, le Pr Robert Dussey. Une assise qui s’inscrit dans le prolongement du dernier Sommet tenu le 16 décembre dernier à Abuja, consacré à l’attribution des postes statutaires des institutions de la communauté sous régionale.

L’un des points forts de cette réunion de Lomé, d’après le portail internet de la présidence togolaise,  a été la réduction du nombre de Commissaires qui est passé de 15 à 9. Une réforme difficile au goût de certains membres, mais qui s’avère indispensable pour redynamiser l’espace communautaire et sa Commission.

Ces réformes engagées par les chefs d’Etat et de gouvernement, répondent en outre à un souci « d’adaptation aux règles modernes de gouvernance, ainsi qu’à l’impératif d’un usage rationnel et raisonnable des ressources », a précisé le président du Conseil des ministres de la CEDEAO, Robert Dussey.

La CEDEAO, dont la présidence est actuellement assurée par le chef de l’Etat togolais SEM Faure Essozimna Gnassingbé, veut à travers ces réformes, concrétiser les bonnes perspectives en matière de croissance économique de la région dont le taux de progression du PIB réel est projeté à 3,1 % en 2018 contre 2,1 % en 2017, nous dit le site.

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles