Togo : début hier de trois jours de manifestation, le gouvernement met en garde contre tout débordement

Une série de manifestations de trois jours démarre hier mercredi 27 décembre à l’appel d’une coalition de partis de l’opposition togolaise. Le ministre de la Sécurité et de la protection civile a rendu public un communiqué, selon le site  republiquetogolaise.com, mettant en garde contre tout acte qui pourrait troubler l’ordre public.

Le Colonel Yark Damehame (photo), signataire du communiqué, indique avoir recueilli de sources concordantes et dignes de bonne foi, des informations faisant état de ce que certains responsables d’un parti politique membre de la coalition, ont instruit leurs militants pour poser des actes de nature à troubler l’ordre public dans le but de provoquer des affrontements avec les forces de sécurité.

Ces derniers devront notamment, pour provoquer du grabuge à Lomé, quitter les itinéraires prescrits pour se retrouver sur certains points sensibles de la capitale togolaise, nous dit le portail information de la présidence togolaise.

D’autres manifestants de l’intérieur du pays ont reçu pour consigne de perturber la circulation sur la route nationale n°1, ajoute-il.

Pour le gouvernement, « aucun acte contraire à l’esprit pacifique des manifestations de rue et à ce qui est convenu entre l’administration et les organisateurs ne sera toléré. Toutes les dispositions seront prises pour qu’en tout état de cause, force reste à la loi ».

Le ministre Yark Damehane a annoncé qu’à l’instar de ces dernières semaines, un dispositif sécuritaire sera mis en place afin que les trois jours de manifestations se déroulent dans de bonnes conditions.

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles