Thione Seck arrêté pour une affaire de faux billets de banque

Plusieurs hauts responsables, surpris par la nouvelle, ont vite fait d’aller aux nouvelles à la Section de recherches de la gendarmerie, pour s’enquérir de la situation. La famille du chanteur a, en effet, activé tout ce qu’elle a comme réseau pour espérer tirer d’affaire le leader du “Raam Daan”. Même le ministre de la Culture, Mbagnick Ndiaye, nous disent nos sources, a été appelé à la rescousse. Mais ce dernier a voulu savoir de quoi cela retournait avant de faire une quelconque intervention.

Nos sources nous informent que le nouveau patron de la Section de recherches, le Commandant Issa Diack, un ancien de l’Etat-major de la Gendarmerie nationale, s’est montré intraitable jusqu’ici, voulant effectuer son travail en toute indépendance, mais de la manière la plus impartiale, avant de refiler la “patate chaude” au Procureur de la République, “maitre des poursuites” qui décidera de la suite à donner à cette affaire.

Mais qu’est-ce qui vaut à Thione Seck une garde à vue dans les locaux de la Section de recherches de la gendarmerie ?

Selon des sources proches de l’affaire, les gendarmes filaient un Ivoirien, résidant à la Cité des eaux, près du Front de terre, soupçonné de multiplication de billets de banque. Cette filature les a conduits à plusieurs reprises à Ouest Foire au domicile du chanteur qui serait en affaire avec l’Ivoirien. De recoupements en recoupements, les gendarmes ont alors décidé de passer à l’action.

C’est ainsi que l’Ivoirien a été arrêté et une perquisition effectuée à son domicile. De faux billets de banque (dollars et Euros) ont ainsi été trouvés et saisis. Une descente est ensuite opérée chez le chanteur qui a été sommé par les gendarmes de les suivre à la Caserne Samba Diéri Diallo.

De faux billets de banque auraient également été trouvés chez lui, selon des sources proches de la gendarmerie. Le montant exact n’a pas été révélé. Mais l’ont souffle que c’est une somme colossale, qui est même supérieure aux 15 milliards annoncés. Naturellement, les gendarmes ont notifié à Thione Seck et à son présumé complice leur garde à vue, hier, dans la soirée.

Selon nos sources, les gendarmes ont passé la journée de ce jeudi à faire les auditions et préparer les procès-verbaux d’enquête préliminaire et le rapport destiné à expliquer au chef du parquet toutes les actions menées et les contenus des scellés pour lui permettre de prendre la décision idoine.

Thione Seck et l’Ivoirien devront, en effet, être présentés au procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, ce vendredi.

Source Sen360°

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles