Thiès/Défilé du 4 avril : quand Idrissa Seck dans son discours charme les forces de sécurité

Idrissa Seck a rendu un vibrant hommage à l’ensemble des forces de sécurité et dévoiler le programme qu’il ambitionne de mettre à leur disposition, en accédant à la présidence du Sénégal.

Le président du parti Rewmi et candidat déclaré à l’élection présidentielle de février prochain, Idrissa Seck,  profitait  à Thiès, du défilé du 4 avril pour très vite improviser un mini meeting au terme de la cérémonie pour s’adresser aux forces de défense et de sécurité, aux anciens combattants, aux blessés de guerre… Voici un extrait de ses propos rapporté par enquêteplus.com

‘’Je voudrais rendre un hommage appuyé à l’ensemble de nos forces de sécurité et de défense qui nous rendent des services considérables. Je voudrais leur donner l’assurance que nous avons confiance en leur mérite et en leur patriotisme. Je voudrais avoir une pensée d’admiration et de respect à l’endroit d’abord des anciens combattants, des blessés de guerre qui ont des indisponibilités temporaires ou définitives. J’ai une pensée de respect et de gratitude pour leur sacrifice au service de la nation’’, a déclaré l’ancien Premier ministre.

Poursuivant son propos, Idrissa Seck souligne qu’il faut donner aux forces de défense et de sécurité et aux anciens combattants tout le respect qu’ils méritent et les assister dans les moments les plus difficiles comme c’est le cas aux États-Unis.

Tout le contraire au Sénégal, selon lui. ‘’J’ai noté des difficultés dans la prise en charge médicale notamment, de nos blessés. J’ai noté des difficultés au niveau de leurs pensions. Ils quittent du jour au lendemain leurs salaires pour se retrouver avec le tiers, dans un environnement où ils ont pourtant en charge les mêmes familles puisque les enfants sont encore à l’école ou ne travaillent pas encore’’.

‘’Naturellement, j’invite à ce qu’une solution soit trouvée à cette situation. En tout cas, je voudrais donner à cette armée l’assurance qu’elle sera au cœur de notre préoccupation’’, a-t-il  ajouté.

Abordant la question de la retraite, notamment des officiers de l’armée, l’ancien Premier ministre pense que c’est du ‘’gâchis de les voir partir à 65 ans’’.

‘’Il y a des officiers qui sont dans des domaines de conception, de stratégie militaire où on a besoin de la maturité de leur parcours et de leur expérience. J’ai l’intention au moins, pour un certain nombre de corps, de prolonger l’âge de la retraite parce je pense que ce sont des gens qui ont encore la possibilité de servir. Nous pouvons avoir aussi des généraux qui ne sont pas en activité, mais qui sont en activité dans la stratégie militaire et dans la conception’’, déclare-t-il tout en faisant aussi un clin d’œil aux magistrats et aux enseignants qui, selon lui, vont à la retraite alors qu’ils sont ‘’encore utiles à leur pays’’.

(Source enqueteplus.com)

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles