Thiès/Chambres Criminelles 32 affaires, dont 8 de meurtres, 16 cas de drogue et 7 de vol qualifié au menu

Suite à la réforme de 2014, à l’origine de la création des chambres criminelles en lieu et place des Cours d’assises, la volonté des autorités judiciaires est d’accélérer le traitement des affaires, afin d’amenuiser l’effet des longues détentions, a-t-on fait valoir de même source.

Deux affaires, dont un cas de meurtre et un cas d’association de malfaiteurs, vol en réunion commis la nuit avec effraction, usage de véhicule et d’arme, vont clôturer la deuxième session des chambres criminelles de Thiès, le 28 juillet prochain, nous dit l’Agence de Presse Sénégalaise, (APS).

Au total 32 affaires, dont 8 dossiers de meurtres, sont inscrites au rôle de la deuxième session des chambres criminelles du Tribunal de grande instance de Thiès, ouverte mardi, dans la capitale du rail.

Selon toujours l’Agence, à cela s’ajoutent 16 cas de trafic de drogue, 7 dossiers de vol qualifié et une affaire d’incendie volontaire. Selon des sources judiciaires, le mandat de dépôt le plus ancien remonte au 9 janvier 2012. Le plus récent date de décembre 2015.

Les audiences de cette deuxième session sont présidées par le magistrat Mamadou Diouf, président du Tribunal de grande instance de Thiès, assistés de juges assesseurs.

Du côté du ministère public, le procureur Cheikh Thierno Demba Sow va défendre les intérêts de la société. Il sera secondé par les substituts Cheikh Ndiaye Seck, Abdou Khadre Diop, Cheikh Dieng, Babacar Diop et Alassane Ndiaye, indique l’APS.

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles