THÉRÈSE FAYE À MAÎTRE MAME ADAMA GUEYE : « Quelqu’un qui ne peut pas avoir trois députés à l’Assemblée ne peut nous ébranler »

La convergence des jeunesses républicaines (Cojer), fidèle à sa démarche dans l’analyse de la situation politique, économique et sociale du pays, a tenu une conférence avec les représentants des médias. Tenue au siège de l’Alliance pour la République (Apr), sis à Sacré-Cœur III, la rencontre avec la presse est une occasion pour Thérèse Faye Diouf, coordonnatrice nationale des jeunesses républicaines d’égratigner les opposants qui n’existent qu’à travers les réseaux sociaux.

« Quelqu’un qui ne peut pas avoir trois députés à l’Assemblée nationale ne peut pas nous ébranler ». Ces propos de la coordinatrice nationale de la Convergence des jeunesses républicaines (Cojer), Thérèse Faye Diouf, sont tenus hier après leur Assemblée générale suivie d’une conférence de presse, s’adressant à Me Mame Adama Gueye, qu’elle juge être un homme politique qui se cache toujours derrière son clavier pour se faire un nom. « Le prototype de leader qui n’existe qu’à travers les réseaux sociaux est bien Me Mame Adama Gueye, qui vient de sortir de la course à la présidentielle, parce qu’incapable d’atteindre le minimum de signatures requises pour légitimer sa candidature », a-t-elle déploré. Avant d’avertir que ses rencontres avec certains leaders de l’opposition « ne sont que divertissement » et sinon du « pur théâtre ». Cette dernière dans sa prise de parole avec les représentants des médias n’a pas raté le reste de l’opposition sénégalaise, qui, depuis la découverte des ressources gazières et pétrolières, aiguisent leur appétit « d’opposants affairistes » et n’hésitent guère, dira la coordonnatrice de la Cojer, « de s’allier avec les forces occultes pour semer la confusion et le doute dans les têtes des citoyens » sénégalais. « Mais, c’est peine perdue, leur plan restera une illusion, car le président Macky Sall et le gouvernement ont pris les devants pour appeler les citoyens épris de justice et de patriotisme à des concertations sur la question de ces ressources naturelles », a-t-elle fait savoir. Avant d’ajouter : « Aujourd’hui, nous avons en face de nous, une opposition déboussolée, alors que le visage du Sénégal change, et l’espoir se confirme incontestablement à la vue des réalisations dans tous les secteurs, socio-économiques, sanitaires, l’enseignement supérieur, l’agriculture, les infrastructures, le transport, qui connaissent de grands bons en avant. Dans le cadre de la territorialisation des politiques publiques, signale Thérèse Faye Diouf, « la vision d’un développement national accéléré, équitable, solidaire et durable a conduit à la mise en œuvre du Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc) dont la deuxième phase vient d’être lancée lors de la récente et mémorable tournée économique du chef de l’État en Casamance ». En outre, elle n’a pas oublié l’énorme travail opéré par la Délégation à l’entreprenariat rapide (Der), apportant une bouffée d’oxygène à la politique du président de la République. En fin, la coordonnatrice nationale de cette structure de jeunesses de l’Apr, invite tous les membres à doubler d’ardeur et à poursuivre le travail de collecte de signatures pour leur candidat qui n’est autre que le président Macky Sall.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles