Texas : deux policiers fouillent 10 minutes durant le sexe d’une étudiante pour chercher de la drogue

Deux policiers, aux États-Unis, font l’objet d’une enquête pour avoir prétendument attiré une étudiante et effectuer une recherche vaginale sur elle dans un parking pendant 11 minutes.

Charneisha Corley, âgée de 23 ans, a été arrêtée dans le comté de Harris, au Texas, au signal d’un panneau d’arrêt et a été invitée à sortir de sa voiture. Elle sera ensuite malmenée et battue après que les agents ont affirmé qu’ils ont senti de la marijuana.

Mais comme ils ne trouvèrent rien,  ils l’ont  basculée au sol avant d’ouvrir ses jambes et de tirer son pantalon pour la sonder, ce que les images du tableau de bord ont montré.

« J’ai comme l’impression qu’ils m’ont agressé sexuellement ! Vraiment, je me sens dégoûtée, abaissée, humiliée », a-t-elle déclaré à ABC.

Les officiers, un homme blanc et une femme noire, ont déclaré avoir trouvé sur elle un demi-gramme de marijuana, mais ces accusations ont ensuite été abandonnées.

Maintenant, les procureurs de Texas disent qu’ils ont de nouvelles preuves secrètes contre Mme Corley et ont rouvert leurs enquêtes après avoir remis ce qu’ils disent être un nouveau matériel à un grand jury.

Sam Cammack, l’avocat de Mme Corley, a sorti les images de la caméra ‘’deshapid’’ de la voiture montrant les agents en recherche de 11 minutes sur son client sur le terrain de stationnement, suite à la décision des  procureurs rouvrant une enquête contre elle.

Et selon lui, l’un des officiers pouvait être entendu dire dans la vidéo qu’il était déterminé à constater que Mme Corley avait de la drogue sur dans l’incident.

« Le même officier a fait appel à Mme Corley, a enfoncé la tête sous le véhicule et a complètement retiré son pantalon de la laisser nue et exposée », a-t-il déclaré sur la vidéo diffusée sur Fox26 .

La procureure du comté de Harris, Natasha Sinclair, s’est prononcée contre les officiers concernés. « Personne dans ce bureau ne se démarque d’une fouille, mais de la manière dont elle a été menée. Personne ne le tolère  »

« Personne ne pense qu’il soit approprié. Cela n’aurait pas eu lieu « , a déclaré Mme Sinclair.

Mais elle a ajouté que ces députés ne seront pas forcément punis pour leurs actes « Les mauvaises décisions, le mauvais jugement, ne peuvent pas être élevés au niveau d’infraction pénale ».

Les deux agents  – Ronaldine Pierre, 34 ans, et William Strong, 37 ans – ont été suspendus de leurs fonctions en attendant l’issue de l’affaire contre Mme Corley et pourraient être poursuivis en fonction des éléments de preuve révélés dans tout procès.

Lactuacho.com avec independent.co.uk

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles