Tennessee/Discrimination raciale Un homme congédié pour avoir épousé une femme noire

Un ancien officier de l’école du comité de Knox, en Tennessee a déposé une plainte réclamant 250.000 dollars au  district et la ville, parce qu’il aurait été injustement congédié.

Les faits se seraient déroulés quand son superviseur a pris acte de son mariage avec une femme noire, écrit USA Today.

Dans le rapport,  la poursuite prétend que John Smelser, qui est blanc, a été congédié mai 2015 d’une école de Knoxville quand Gus Paidousis, chef de la sécurité de l’école, a appris que Smelser était marié à une femme noire avec qui il a deux enfants.

La poursuite vise 250.000 dollars de dommages et intérêts compensatoires et une «ordonnance obligeant les défendeurs à se conformer aux lois qui interdisent la discrimination fondée sur la race et d’user des pratiques appropriées via une formation appropriée ».

Avant les faits, en Avril 2015, Smelser a été accusé de violence conjugale dans le cadre d’un incident à son domicile impliquant le petit ami de sa belle-fille. Le procès a déclaré que Smelser était hors service, mais il avait été placé en congé payé pour son travail en attendant l’issue de l’affaire.

Le 18 mai, 2015, la charge a été abandonnée, mais quand Smelser est retourné au travail, la poursuite allègue Paidousis « a refusé de lui parler « .

Le lendemain, Smelser a reçu une lettre datée du 15 mai, 2015, du directeur d’école qui a déclaré « vos services ne sont plus nécessaires » sans expliquer la raison. L’enveloppe datait du 18 mai 2015, selon le cachet de la poste.

Par la suite, il a été informé par plusieurs agents de surveillance qui travaillent pour l’école  que le chef Paidousis leur avait admis que la raison est prise  parce qu’il avait une femme noire et que ses enfants étaient noirs, » a-t-on déclaré au procès.

Smelser a allégué qu’il a été congédié en raison d’être marié à un Afro-Américain et qu’il avait des enfants« noirs.

Le défaut de fournir la raison de son renvoi par les défendeurs est une couverture pour discrimination raciale flagrante. La porte-parole des écoles du comté de Knox, Melissa Tindell n’a pas voulu commenter.

Lactuacho.com avec newsone.com/

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles