Télévision Numérique terrestre : Les assurances du CNRA sur certaines questions essentielles

Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) qui rassure quant au succès du basculement vers le Tout Numérique, le 17 juin prochain, s’est prêté volontiers aux questions  des populations. Celles-ci concernent notamment les télévisions analogiques (les Tv obtenues avant le passage au numérique), la Télévision Numérique terrestre. De même que la Radio Numérique Terrestres.

Dans la «Foire aux questions» contenu dans son rapport annuel 2014, le CNRA, à travers le Comité National de Transition de l’Analogique vers le Numérique (CONTAN), apporte des éclairages à toutes les préoccupations des populations sur le passage au Tout Numérique.

 Changement de télévision pour recevoir la TNT ?

Ainsi que par rapport à la question de Sénégalais désireux de savoir: «Faudra-t-il changer sa télévision et son antenne pour recevoir la TNT?», le CONTAN rassure: «Il n’est pas question de changer sa télé, pourvu qu’elle dispose d’une prise (HDMI, PERITEL, ou RCA) permettant d’y connecter le décodeur numérique fourni par EXCAF qui est conforme à la norme DVB T2 / MPEG4 AVC et est en mesure d’assurer les services interactifs».

Concurrence déloyale entre la RDV te les autres télévisions ? 

Sur le risque de concurrence déloyale entre la RDV, membre du Groupe EXCAF constructeur d’infrastructure de la TNT et les autres chaines, le CONTAN précise: «Il faut faire la différence entre les statuts du groupe EXCAF TELECOM et de ses chaînes, dont RDV. (…) Son rôle s’arrête à construire l’infrastructure de la TNT dont la gestion sera opérée par une société de diffusion (dans laquelle EXCAF ne sera pas actionnaire). La chaîne RDV sera traitée comme les autres chaînes privées. Elle ne  bénéficiera d’aucun privilège».

La RTS propriétaire exclusive de la diffusion HB ? 

En réponse à l’interrogation par rapport à possibilité des autres chaînes de faire la même demande de diffusion en HD, la RTS étant autorisée à diffuser en HD, il relève: «Pour l’instant, compte tenu du nombre de canaux prévus pour le MUX, seule le RTS pourra émettre en HD, à titre expérimental.

La HD est gourmande en bande passante (environ 1 chaîne Haute Définition = 5 chaînes Standard Définition) et les ressources sont limitées. Cependant, en fonction de l’évolution des capacités du réseau, nous envisageons d’élargir la HD à toutes les chaînes. Il est évident que le coût de diffusion en HD est beaucoup plus élevé. Hormis le coût élevé de la diffusion, l’exploitation de la HD nécessite de la part de l’éditeur, des équipements de production HD».

Garantie d’une bonne qualité ? 

En ce qui concerne l’accompagnement pour garantir une qualité Tout Numérique le CONTAN informe: «En relation avec EXCAF et ses fournisseurs d’équipements et de solutions, le CONTAN organisera des formations pour les techniciens des éditeurs de télévision, afin de leur permettre d’exploiter au mieux le potentiel technologique qu’offre le numérique et la télévision interactive. (…) Cependant, il appartiendra à chaque éditeur de former son personnel sur les technologies numériques en matière de production. Néanmoins, le CONTAN travaille en rapport avec les autorités pour la prise en charge de la question de la formation de manière globale».

 Retransmission en direct ?

Quid de la retransmission en direct ? «Chaque chaîne organisera ses retransmissions comme elle le voudra. Celles qui désireront mutualiser leurs moyens le feront sans contrainte autre que légale. Cependant, il est évident qu’à terme, il serait plus rentable pour les chaînes de confier cette activité à la future société de gestion. C’est une question de coût d’opportunités».

LA RNT prévue en 2020

Pour ce qui est du basculement vers la Radio Numérique Terrestre (RNT) il faut noter: «Dans le cadre des accords du GEO6, le basculement vers la RNT est prévu pour 2020. En accord avec EXCAF, le CONTAN envisage de transporter le signal radio analogique avec le même réseau de transport que pour la TNT. Il leur appartiendra d’assurer les conditions de diffusion en FM dans les zones de leur convenance. Pour respecter le principe de mutualisation, la nouvelle société de gestion des activités de télédiffusion étudiera la prise en charge de cette question».

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles