Tchad Suite à une plainte de l’Inspection générale d’état, deux anciens gouverneurs placés sous mandat de dépôt

Deux anciens gouverneurs de la région du Lac au Tchad sont interpellés par la police judiciaire et placées sous mandat de dépôt, suite à une plainte de l’Inspection générale d’état (IGE), a appris APA hier, samedi de sources judiciaires.

Les deux personnalités incriminées sont le Général Bayana Gossingar et Kedallah Younous Hamidi, selon les mêmes sources judiciaires. L’Inspection Générale d’Etat a déjà mis aux arrêts deux autres anciens gouverneurs de la région du Kanem, au nord-ouest du Tchad.

Ces hautes personnalités de l’administration du territoire sont accusées de mauvaise gestion des fonds alloués à leur circonscription ou de détournements des deniers publics. Ils sont tous des cadres du parti au pouvoir le MPS (Mouvement Patriotique du Salut).

Les deux derniers gouverneurs du Lac sont impliqués, selon des sources policières, à une mauvaise gestion des fonds de sécurité mis à leur disposition dans le cadre de la lutte contre Boko Haram, la secte nigériane très active dans la sous-région.

Un juge d’instruction du tribunal de Grande Instance de N’Djaména est désigné pour étudier le dossier de ces personnalités.

Une autre source policière a appris à APA que d’autres cadres, tous agents des finances, sont concernés par ces arrestations.

La région du Lac a bénéficié d’un fonds spécial du gouvernement tchadien à cause des attaques de la secte nigériane Boko Haram. Le gouvernement tchadien voulait décourager les ressortissants de cette région à rejoindre la secte en leur offrant des moyens de développement de leur région.

Source Apanews

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles