Tchad : 262 personnes de diverses nationalités interpellées dans le cadre d’un contrôle de routine

Ce dimanche matin 9 juillet, 262 personnes de diverses nationalités ont été interpellées dans le cadre d’un contrôle de routine pour vérifier la régularité de leur séjour en territoire tchadien. Dimanche soir, près de la moitié des étrangers ont été libérés.

Ce sont en tout 262 étrangers : des Sénégalais, Camerounais, Centrafricains, Nigérians et Burkinabè qui ont été pour la plupart tirés de leur sommeil tôt ce dimanche matin par une rafle des éléments de la police et de la gendarmerie.

Une opération de contrôle d’identité qui a pour objectif de permettre à la police, de vérifier l’identité de ces étrangers et de s’assurer qu’ils sont répertoriés par leur ambassade ou consulat.

Toute la journée de dimanche, consuls et ambassadeurs ont défilé dans les locaux de la police pour libérer leurs compatriotes qui sont pour la plupart des petits artisans, des manœuvres ou encore des prostituées.

Opérations régulières

En fin de journée, une centaine était encore gardée dans les locaux de la police. Ceux qui avaient des papiers en règle ont été immédiatement relâchés, assure le porte-parole de la police, le commissaire Paul Manga.

Depuis un an, la police mène régulièrement des opérations de contrôle d’identité chez les étrangers. C’est une des actions pour prévenir la menace terroriste.

Source RFI

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles