Tambacounda Sidy Sow écope de 15 ans de travaux forcés pour le meurtre de son cousin

La chambre criminelle du Tribunal de grande instance (TGI) de Tambacounda a condamné vendredi à quinze ans de travaux forcés le berger Sidy Sow, pour le meurtre de son cousin Issa.

Le 11 juin 2012, des éléments du poste de Gendarmerie de Sinthiou-Malème sont informés d’un meurtre survenu à Dembaring, un village du département de Tambacounda. D’après les premières informations, le meurtre est survenu au moment où Alpha et Issa Sow abreuvaient leur troupeau au puits du village. 

Sidy, qui les trouva sur place, semblait plus pressé que Alpha et Issa. Il abreuva ses bêtes avec l’eau qu’ils avaient tirée du puits. Issa trouva là le prétexte de l’insulter de mère. Sidy retourna chez lui pour s’armer d’un coupe-coupe, avec lequel il asséna un coup à Issa Sow, qui succomba à ses blessures.

Au début de l’enquête, Sidy Sow dit avoir trouvé les frères Alpha et Issa au puits et cherché à abreuver ses bêtes avant les leurs, déplorant avoir été insulté.

Auditionné, Alpha, le jeune frère du défunt, qui était mineur au moment des faits, réitère ses déclarations faites à l’enquête préliminaire. Il précise qu’au moment où Sidy s’en prenait à son frère, armé d’un coupe-coupe, il avait déjà quitté le lieu de la bagarre pour aller faire paître son troupeau, en brousse.

C’est lorsqu’il entendit des cris qu’il revint au village pour constater le décès de son frère. Dans une nouvelle phase de l’enquête, Sidy Sow donne une version presque identique à celle donnée tout au début. Il ajoute que la victime lui a, en premier, donné un coup de bâton, auquel il répliqua en usant de son coupe-coupe.

L’avocat général soutient que « toutes les preuves sont en défaveur de l’accusé », car, il a donné le coup de machette par derrière ou au moment où il s’est baissé, étant donné que Sidy Sow « a fendu la tête d’Issa, du haut de la nuque jusqu’au milieu du crâne ». Il a requis une peine de 20 ans de travaux forcés contre Sidy Sow.

L’avocat de la défense, Moussa Sall, dira que, selon la version donnée par Sidy, Alpha a surpris ce dernier, en train de donner à boire à ses moutons, pour lui asséner un coup de bâton. « Celui qui reçoit un coup s’attend à en recevoir d’autres », a commenté Me Fall, ajoutant que Sidy a réagi à l’aide de son coupe-coupe.

La chambre criminelle a prononcé un verdict condamnant Sidy Sow à quinze ans de travaux forcés, une peine non assortie d’amende. La partie civile n’ayant pas jugé nécessaire de demander une indemnisation, elle n’était dès lors pas en droit d’en recevoir.

Source APS

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles