Suspension des autorisations de coupe de bois et révision du code forestier : Greenpeace salue la décision du Sénégal

Ce mercredi 17 janvier 2018, lors de la réunion du Conseil des ministres, la décision a été prise par le Président de la République du Sénégal, M. Macky Sall de suspendre, jusqu’à nouvel ordre, toutes les autorisations de coupe de bois et de procéder sans délai à la révision du Code forestier.

Dr Ibrahima Cissé, responsable de la campagne océans de Greenpeace Afrique, déclare via un communiqué parvenu à www.lactuacho.com  que «Greenpeace salue cette décision prise par le chef de l’Etat sénégalais. Cette mesure constitue une étape importante pour une meilleure gestion de nos forêts, menacées par les activités humaines et des multinationales».

«Depuis plusieurs décennies, le Sénégal perd des milliers d’hectares de forêts à cause du trafic illicite de bois et les feux de brousse. Il est donc urgent d’adopter un code forestier durable et assorti de garde-fous afin de lutter contre la déforestation », a-t-il déclaré.

La transparence et la participation de tous les acteurs, y compris, en priorité, les communautés qui devront guider l’élaboration de ce nouveau code. Les forêts  jouent un rôle primordial pour le maintien de la biodiversité, l’agriculture, la lutte contre le réchauffement climatique, l’érosion, et le maintien du cadre de vie des populations locales», a ajouté Dr Cissé.

Pour rappel, le samedi 6 janvier dernier, quatorze bûcherons ont été retrouvés morts et sept autres blessés, dans la forêt classée de Boffa-Bayottes, dans l’arrondissement de Niaguis, région de Ziguinchor (Sud du Sénégal).

Une semaine après, une vingtaine de personnes ont été interpellées dans le village de Toubacouta, non loin du lieu de la tuerie. Des évènements qui seraient tous liés à l’exploitation forestière en Casamance.

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles