SUIVI DES OBJECTIFS DE DEVELOPPEMENT DURABLE : Le rôle fondamental des jeunes attendu au Sénégal

Le Conseil des Ongs d’appui au développement (Congad) organise avec l’appui de la GIZ et en partenariat avec l’ONG Sightsavers,depuis jeudi 21 mars 2019, un atelier de renforcement des capacités des jeunes pour l’appropriation et le suivi de l’agenda 2030. Le principe fondamental des Odd, indique le président Amacodou Diouf, est de «ne laisser personne en rade» dans sa mise en œuvre des politiques concernant notamment la jeunesse.
Le principe découle des recommandations des acteurs, notamment des organisations de la société civile pour exiger de leurs dirigeants qu’ils hissent les besoins et les intérêts des plus pauvres, marginalisés et défavorisés au rang de priorité du développement durable. Les Objectifs de développement durable (Odd) ont été adoptés en septembre 2015 par 193 pays membres des Nations Unies dont le Sénégal, à la suite des Objectifs du millénaire pour le développement (Omd). Ils constituent, selon le président du Congad un plan d’action pour la paix, l’humanité, la planète et la prospérité, nécessitant la mise en œuvre de partenariats multi-acteurs. Pour Amacodou Diouf, les Odd ambitionnent de transformer nos sociétés en éradiquant la pauvreté et en assurant une transition juste vers un développement durable d’ici à 2030.
Abondant dans le même sens, la directrice de l’Ong Signtsavers, Mme Salimata Bocoum soutiendra qu’au Sénégal, les jeunes constituent 65% de la population. Suffisant pour que ces derniers jouent leur rôle dans le suivi des objectifs des Odd. Mieux, soutient-t-elle, 10 des objectifs des Odd traitent des questions en rapport avec les jeunes.» La contribution des jeunes permet de trouver des solutions novatrices pour améliorer les conditions de vie des jeunes », argumente-t-elle.
L’atelier de renforcement des capacités des jeunes qui s’est tenu les 21 et 22 mars 2018 à Dakar, a regroupé les représentants des associations de jeunesse, des structures techniques de l’Etat, des organisations de la société civile et des collectivités territoriales.
Le Congad a enrôlé des jeunes issus de toutes les régions du Sénégal afin de les capaciter pour qu’ils puissent s’approprier les Odd et qu’ils puissent réussir le défi de sa mise en œuvre. Selon Fada Diop, membre du Groupe de travail et de suivi des Odd, cette initiative vient à son heure puisque les jeunes constituent un maillon très important: «les jeunes jouent un rôle fondamental dans l’appropriation et le suivi des Odd d’autant plus que ce sont des acteurs et il est important qu’ils soient impliqués dans l’élaboration et le suivi des politiques et c’est pourquoi il est important que les jeunes soient orientés pour qu’ils puissent jouer un rôle significative en termes de bien être», a-t-il ajouté.
Au sortir de l’atelier de deux jours, il est prévu un document qui va servir de feuille de route aux parties prenantes et des actions concrètes en matière de santé, d’éducation, pour apporter des réponses holistiques à cette question.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles