Suite et pas fin du scandale foncier du stade LSS : Sous une menace d’expulsion, des professionnels de l’auto-école interpellent le chef de l’Etat.

Le compte à rebours a commencé pour les occupants de l’une des 54 parcelles du domaine foncier du stade Léopold Sedar Senghor. Ces derniers ont jusqu’à jeudi 17 septembre pour quitter les lieux.

Les premiers concernés par cette menace d’expulsion sont les moniteurs et employeurs d’auto-écoles. La piste de passage des examens nationaux de permis de conduire qui leur avait été allouée, il y’a plus de 20 ans, aurait, entre temps, été vendue par le régime précédant à un tiers.

En tout cas, nous dit-on, une personne s’est présentée à la police des parcelles assainies avec des papiers prouvant qu’il aurait acquis légalement la parcelles occupée depuis  1992 par  les employeurs des auto écoles de la région de Dakar.

Comment il a acquis la parcelle en question, nul ne peut le dire pour l’instant . Ce qu’on sait, c’est que le monsieur a intimé, via la police, l’ordre aux occupants du site de vider les lieux dans les prochaines 48 heures.

Quoi qu’il en soit,  l’amicale des moniteurs et employeurs d’auto écoles ne compte pas plier si facilement à cette menace. Cette structure a tenu ce mardi 15 septembre un point de presse pour s’opposer à l’expulsion de ses membres des lieux.

Ainsi Mansour Guèye le président de l’amicale a lancé un vibrant appel au chef de l’Etat, l’invitant à tout faire pour que le site leur revienne.

 »  il y a plus de 127 auto-écoles à Dakar, ce site que vous voyez est le seul dont nous disposons, si on nous le prend c’est notre activité qui sera aux arrêts » a fait remarquer M. Guèye avant de demander au président de la République, de dédommager, s’il y a lieu, l’acquéreur du site.

En cas de force majeure, au cas où ils seraient exclus des lieux, le président de l’amicale des moniteurs et employeurs d’auto écoles a proposé au président Macky Sall de leur octroyer un site approprié. Toutefois leur souhait, c’est de conserver la place qu’ils ont toujours occupée.

Jean Nzalé

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles